1 min de lecture Jihad

Jihad : al-Qaïda attire toujours en zone irako-syrienne

Deux Français, un homme et une femme, ont été placés en garde à vue le 14 novembre 2017. Ils avaient répondu aux appels d'Omar Omsen, proche d'al-Qaïda.

Omar Omsen dans un extrait de "Complément d'enquête" sur France 2.
Omar Omsen dans un extrait de "Complément d'enquête" sur France 2. Crédit : France 2 Capture d'écran

L'État islamique est sous le feu des projecteurs depuis le 13 novembre 2015. Avec ses attentats meurtriers à Paris et Saint-Denis, l'organisation terroriste alors implantée en Irak et en Syrie fait énormément parler d'elle. Avec tant de lumière, al-Qaïda se terre dans l'ombre de Daesh. Mais, comme le rappelait cette semaine Laurent Nuñez, le chef de la DGSI, l'organisation autrefois dirigée par Ben Laden n'est jamais partie. 

Pour preuve, l'arrestation le 14 novembre au soir de deux Français, un homme et une femme, partis pour la frontière turco-syrienne afin de rejoindre Omar Omsen, ou Omar Diaby de son vrai nom. Il est le tristement célèbre recruteur niçois, père de vidéos de propagandes très réputées dans les rangs des aspirants jihadistes français.

Omar Omsen est toujours actif en zone irako-syrienne et continue donc d'accueillir de nouveaux combattants dans ses rangs. Il a toujours refusé de prêter allégeance à Daesh, et son groupe de jihadistes, ou "katiba", est proche d'al-Qaïda. Dans cette katiba, il y aurait essentiellement des Français, à croire son interview à RMC en février 2015. En 2017, quatre individus seraient donc partis vers les terres du jihad. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jihad Al-Qaïda Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants