1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Navire à la dérive en Italie : la marine a pris le contrôle
1 min de lecture

Navire à la dérive en Italie : la marine a pris le contrôle

Un cargo transportant 450 immigrés clandestins a dérivé près des côtes italiennes. La marine a pris la situation en main.

201 migrants qui tentaient de rejoindre l'Italie ont été secourus ce vendredi. (illustration).
201 migrants qui tentaient de rejoindre l'Italie ont été secourus ce vendredi. (illustration).
Crédit : AFP / ITALIAN NAVY
La rédaction numérique de RTL & AFP & Cécile De Sèze

Plusieurs centaines de personnes se sont trouvées à la dérive dans un cargo au large des côtes italiennes. À son bord, 450 migrants clandestins, hommes, femmes, enfants, mais pas d'équipage. Il a abandonné le navire. Après avoir envoyé un hélicoptère pour hélitreuiller les hommes, les autorités ont envoyé la marine.

Six hommes des gardes-côtes ont été héliportés à bord de l'embarcation et sont parvenus à prendre le contrôle du navire, selon la marine militaire. Ce vendredi matin, le bateau se trouvait à 37 kilomètres au large de Crotone, à la pointe sud-est de l'Italie, dans une mer agitée. C'est pourquoi les secours ne pouvaient venir que depuis les airs.

Un navire abandonné par l'équipage

Le navire a été identifié comme étant l'Ezadeen, un bâtiment de 73 mètres de long immatriculé en Sierra Leone. Avant que ses machines ne tombent en panne, le bateau se déplaçait à une vitesse de 7 nœuds (environ 13 kilomètres/heure). Il avait été repéré à la tombée de la nuit par un avion des garde-côtes italiens à 130 km des côtes italiennes.

Une des personnes se trouvant sur l'Ezadeen a pu faire fonctionner la radio du bord et informer les garde-côtes que l'équipage avait abandonné le navire. Les garde-côtes ont alors alerté un patrouilleur islandais, le Tyr, qui se trouvait dans les parages dans le cadre d'une mission pour Frontex, l'agence de l'Union européenne pour la surveillance des frontières.

Un nouveau bateau de migrants à la dérive

À écouter aussi

L'affaire de l'Ezadeen a été signalée initialement par les garde-côtes italiens, deux jours après un scénario similaire impliquant un cargo avec 900 migrants clandestins à son bord. 

"Il y a 450 migrants à bord d'un navire marchand, qui n'a pas d'équipage, et qui s'approche de la côte des Pouilles", ont indiqué jeudi soir les garde-côtes dans un message sur leur compte Twitter.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/