1 min de lecture Israël

Israël : première détention administrative d'un extrémiste juif

Un ordre quasiment inédit de détention administrative à l'encontre d'un extrémiste juif a été donné par le ministre de la Défense israélien, suite à la mort d'un bébé palestinien brûlé vif.

Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 2 août 2015.
Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 2 août 2015. Crédit : GALI TIBBON / POOL / AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

La détention administrative, jusqu'à lors utilisée avant tout contre les Palestiniens, est une décision judiciaire controversée qui induit un emprisonnement de 6 mois renouvelable plusieurs fois sans inculpation ni jugement préalables. Mardi, le ministre de la Défense israélien a annoncé que la mesure avait été appliquée à l'encontre d'un extrémiste juif suite à la mort d'un bébé palestinien vendredi dernier en Cisjordanie occupée. 

Mordehaï Mayer, un colon israélien arrêté mardi en raison de "son implication dans des activités violentes et des attaques terroristes survenues ces derniers temps" sera donc en prison pour les 6 prochains mois, au minimum, sans que son implication dans l'incendie criminel responsable de la mort d'un bébé palestinien de 18 mois, brûlé vif, n'ait été déterminée. 

En réaction à l'événement - il s'agit de la première détention administrative d'un extrémiste juif depuis des années - le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis d'appliquer la loi dans toute sa rigueur contre tous les extrémistes et ce peu importe la nature et l'origine de leurs revendications. Selon une chaîne de télévision nationale, le bureau du procureur général a donné mardi soir son feu vert au placement en détention administrative de trois autres extrémistes juifs dont les identités n'ont pas été déclinées. La mesure reste néanmoins suspendue à la validation du ministre de la Défense. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Israël Conflit israélo-palestinien Palestine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants