2 min de lecture Irak

Irak : Washington condamne les attentats meurtriers de samedi

Les Etats-Unis ont condamné les attentats sanglants du samedi 10 août en Irak, marquant la fin du mois de ramadan le plus meurtrier depuis cinq ans, qualifiant les auteurs d'"enemis de l'Islam".

Une vague particulièrement meurtrière d'attentats en Irak a eu lieu samedi 10 août, dans un pays "au bord du gouffre" selon l'ONU. Les Etats-Unis ont qualifié leurs auteurs d'"ennemis de l'Islam", dans un communiqué condamnant la série d'attaques. Celle-ci a fait plus de 60 morts et des centaines de blessés.

Attaques "lâches"

Les attentats à la voiture piégée qui ont ensanglanté Bagdad, ainsi que les autres explosions et tirs sont des attaques "lâches (...) dirigées contre des familles qui célébraient l' Aid el Fitr" qui marque la fin du ramadan, affirme le département d'Etat.

Ces nouveaux attentats ont fait plus de 60 morts et des centaines de blessés. Ils visaient notamment des cafés et des marchés à Bagdad alors que la population fêtait la fin du ramadan, le plus meurtrier depuis cinq ans. Les violences quotidiennes se sont intensifiées et font craindre une nouvelle guerre civile alors que plusieurs centaines de prisonniers, dont des hauts responsables d'Al-Qaïda, se sont évadés en juillet à la suite d'un coup de main du réseau.

À lire aussi
Un enfant turc se tient près d'un mur contenant des impacts de balles,e le 21 août 2016 Irak
Irak : des enfants torturés et injustement condamnés pour appartenance à Daesh

Au total, il y a eu16 voitures piégées et d'autres attaques. A Bagdad, des attentats coordonnés à la voiture piégée ont fait 32 morts dans huit quartiers différents, selon des sources policières et médicales.

Plus de 1.000 personnes sont mortes en juillet

Le 6 août, des attentats à la voiture piégée avaient fait 31 morts dans la capitale. Ailleurs, un kamikaze a foncé à bord d'une voiture bourrée d'explosifs sur un barrage à Touz Khourmatou, à 175 kilomètres au nord de la capitale, tuant neuf personnes et en blessant 48.

Deux voitures piégées ont en outre explosé dans la ville de Nassiriya, à 300 kilomètres au sud de la capitale, tuant quatre personnes, et une troisième a fait cinq morts dans la ville sainte chiite de Kerbala. Ce mois de ramadan a été particulièrement meurtrier en Irak, avec plus de 800 personnes tuées dans des attentats selon un bilan établi par l'AFP. Selon les Nations unies, plus de 1.000 personnes sont mortes en juillet, le bilan mensuel le plus élevé dans le pays depuis cinq ans.

Le mois sacré du ramadan voit souvent une augmentation des violences, les jihadistes estimant leurs attaques encore plus justifiées, selon les experts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7763693409
Irak : Washington condamne les attentats meurtriers de samedi
Irak : Washington condamne les attentats meurtriers de samedi
Les Etats-Unis ont condamné les attentats sanglants du samedi 10 août en Irak, marquant la fin du mois de ramadan le plus meurtrier depuis cinq ans, qualifiant les auteurs d'"enemis de l'Islam".
https://www.rtl.fr/actu/international/irak-washington-condamne-les-attentats-meurtriers-de-samedi-7763693409
2013-08-11 04:22:46