1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Irak : incertitudes autour d'al-Baghdadi, le chef de l'État islamique
1 min de lecture

Irak : incertitudes autour d'al-Baghdadi, le chef de l'État islamique

Les Américains ont mené un raid en Irak pour stopper les jihadistes. Plusieurs membres du groupe État islamique sont morts ou blessés. Le chef al-Baghdadi pourrait être parmi eux.

Barack Obama prévient Donald Trump sur ce que représente la présidence.
Barack Obama prévient Donald Trump sur ce que représente la présidence.
Crédit : BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le président américain Barack Obama a annoncé ce dimanche 9 novembre qu'une "nouvelle étape" s'ouvrait en Irak où les Américains ne veulent plus seulement stopper les jihadistes mais "lancer une offensive" contre eux.

Cette nouvelle phase débute alors que Bagdad et Washington cherchent à déterminer si le chef du groupe Etat islamique, l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, faisait partie ou non de dirigeants jihadistes tués ou blessés vendredi par des raids aériens de la coalition.

Baghdadi, qui a proclamé fin juin un "califat" sur les vastes régions conquises par l'EI en Irak et Syrie, est l'un des deux hommes les plus recherchés par Washington, qui offre 10 millions de dollars pour sa capture.

Carte des villes d'Irak contrôlées par le groupe de l'État islamique, les kurdes peshmergas et les forces gouvernementales.
Carte des villes d'Irak contrôlées par le groupe de l'État islamique, les kurdes peshmergas et les forces gouvernementales.
Crédit : S. RAMIS/P. PIZARRO/G. HANDYSIDE, GIL/JFS/VL/KT/DMK / AFP

Pour Barack Obama, l'envoi annoncé vendredi de 1.500 conseillers militaires supplémentaires en Irak marque l'entrée dans une "nouvelle étape" contre l'EI.

Plutôt que de simplement viser à arrêter la progression de l'EI, nous voulons être en position de lancer une offensive.

Barack Obama
À lire aussi

"La première étape était d'obtenir la formation d'un gouvernement irakien représentatif et crédible et nous l'avons fait", a fait valoir le président. "A présent, plutôt que de simplement viser à arrêter la progression de l'EI, nous voulons être en position de lancer une offensive".

Les soldats américains ne combattront pas

Le quasi doublement du contingent américain en Irak est destiné à rendre rapidement opérationnelles les forces irakiennes, y compris kurdes, afin qu'elles puissent "commencer à repousser" les forces de l'EI, selon le président.

"Dès qu'elles seront prêtes à attaquer l'EI, nous leur prêterons un soutien aérien rapproché", a ajouté Obama, en réaffirmant que les "soldats américains ne combattront pas". En attendant, la coalition va poursuivre la campagne de frappes aériennes sur les positions, les bâtiments et les convois des jihadistes débutée le 8 août.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/