1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Irak : le conflit ne se réglera pas "en quelques semaines" dit Barack Obama
1 min de lecture

Irak : le conflit ne se réglera pas "en quelques semaines" dit Barack Obama

Sans dévoiler de calendrier sur la fin des frappes en Irak, le président américain a indiqué que le conflit n'allait pas se régler "en quelques semaines".

Barack Obama s'exprime sur la situation en Irak depuis la Maison blanche, le 9 août 2014.
Barack Obama s'exprime sur la situation en Irak depuis la Maison blanche, le 9 août 2014.
Crédit : MANDEL NGAN / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Barack Obama a déclaré samedi que le conflit en Irak n'allait pas se régler "en quelques semaines", au lendemain des premières frappes américaines pour enrayer l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans le nord du pays.

"Je ne pense pas que nous allons résoudre ce problème en quelques semaines", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche. "Cela va prendre du temps", a-t-il ajouté, précisant que les Etats-Unis avaient été poussés à intervenir car l'avancée des jihadistes de l'EI avait été "plus rapide" que les services de renseignement ne l'avaient prévu.

Barack Obama a également affirmé avoir le soutien du Premier ministre britannique David Cameron et du président français François Hollande, avec qui il s'est entretenu. 

Protéger les populations, un casse-tête logistique

"Tous les deux ont exprimé leur soutien à nos actions et sont d'accord pour nous appuyer dans l'assistance humanitaire que nous offrons aux Irakiens qui souffrent le plus", a déclaré Barack Obama lors d'une conférence de presse.

À écouter aussi

"Une fois encore l'Amérique est fière d'agir aux côtés de ses plus proches alliés et amis", a ajouté le président américain.

"Je suis confiant dans le fait que nous pourrons empêcher l'Etat islamique d'aller dans les montagnes et de massacrer les gens qui se sont réfugiés là-bas, mais l'étape suivante sera compliquée au niveau logistique: comment permettre un passage sûr pour permettre à ces gens de descendre des montagnes, et où peut-on les déplacer pour qu'ils soient en sécurité ? C'est le genre de chose sur lequel nous devons nous coordonner au niveau international", a-t-il encore souligné.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/