2 min de lecture Irak

Irak : l'offensive pour libérer Mossoul des jihadistes de Daesh a débuté

Le premier ministre irakien a annoncé la nouvelle, tôt lundi 17 octobre. L'ONU s'est dit "extrêmement préoccupée" pour les civils présents sur place.

>
Irak : l'offensive pour libérer Mossoul des jihadistes de Daesh a débuté Crédit Image : Laurence Geai/SIPA | Crédit Média : Béatrice Hadjaje | Durée : | Date :
Béatrice Hadjaje et Eléanor Douet

L'offensive pour libérer la ville de Mossoul à débuté, a annoncé le premier ministre irakien Haider al-Abadi, tôt lundi 17 octobre. La bataille devrait durer plusieurs semaines, voire des mois. "Le temps de la victoire est venu et les opérations pour libérer Mossoul ont commencé", a déclaré le chef du gouvernement dans une allocution télévisée. Selon des médias irakiens, les forces gouvernementales et les membres de la coalition internationale ont commencé à bombarder le centre-ville de Mossoul. 

S'adressant aux habitants de la région de Mossoul, il a lancé : "Je déclare aujourd'hui le début de ces opérations victorieuses pour vous libérer de la violence et du terrorisme de Daesh", acronyme arabe du groupe État islamique. Mossoul, deuxième ville d'Irak, était tombée entre les mains des jihadistes en juin 2014.

Le Premier ministre a précisé que seules l'armée et la police irakiennes entreraient dans Mossoul, alors que de nombreuses autres forces participent à l'offensive préparée depuis des semaines pour reprendre la deuxième ville d'Irak, dont des combattants peshmergas kurdes et des milices sunnites et chiites. "La force qui mène les opérations de libération est la courageuse armée irakienne avec la police nationale, et ce sont elles qui entreront dans Mossoul, pas d'autres", a déclaré Haider al-Abadi.

Les familles sont exposées à un risque extrême d'être prises entre deux feux ou prises pour cibles par des snipers.

Stephen O'Brien, haut responsable de l'ONU
Partager la citation
À lire aussi
La cour criminelle de Bagdad juge les Français accusés d'appartenir à Daesh. Daesh
VIDÉO - Irak : entretien avec Mélina Boughédir, jugée coupable d'avoir rejoint Daech

"Je suis extrêmement préoccupé pour la sécurité de quelque 1,5 million de personnes vivant à Mossoul, qui pourraient être touchées par les opérations militaires pour reprendre la ville à l'ISIL" (acronyme en anglais du groupe État Islamique), a dit Stephen O'Brien, secrétaire général adjoint des Nations unies pour les affaires humanitaires et l'aide d'urgence. "Les familles sont exposées à un risque extrême d'être prises entre deux feux ou prises pour cibles par des snipers", a-t-il dit.

Une bataille décisive

Barack Obama a déjà prévenu que la bataille sera rude dans cette ville qui est en quelque sorte devenue la capitale de l'État islamique. Surtout que le président américain voulait la déclencher cette attaque avant la présidentielle du 8 novembre, afin de terminer son mandat sur une victoire en Irak. Mais cette offensive était largement attendue dans les rangs de Daesh et les jihadistes présents sur place ont eu le temps de se préparer. Tunnels et canaux remplis d'essence ont été creusés dans la ville alors que des snipers embusqués, munis d'un très lourd arsenal, ont aussi été installés.

Si au sol, l'armée irakienne peut compter sur les Peshmergas kurdes ou encore différentes milices, la coalition est également déployée dans les airs. En tête de cortège ? Les États-Unis mais aussi de nombreux pays occidentaux et des pays musulmans comme l'Arabie Saoudite. La France participe aussi à ses frappes aériennes, à hauteur de 5%, alors que les États-Unis en assurent 80%. Au total, pas moins d'une soixantaine de pays sont mobilisés dans cette bataille qui pourrait être décisive. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Daesh Bataille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785318106
Irak : l'offensive pour libérer Mossoul des jihadistes de Daesh a débuté
Irak : l'offensive pour libérer Mossoul des jihadistes de Daesh a débuté
Le premier ministre irakien a annoncé la nouvelle, tôt lundi 17 octobre. L'ONU s'est dit "extrêmement préoccupée" pour les civils présents sur place.
https://www.rtl.fr/actu/international/irak-l-offensive-pour-liberer-mossoul-des-jihadistes-de-daesh-a-debute-7785318106
2016-10-17 01:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kbxiCAmo7ALoS8HUb_Mqow/330v220-2/online/image/2016/1001/7785076920_l-armee-irakienne-a-mossoul-image-d-illustration.jpg