1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Irak : 145 jihadistes de l'État islamique empoisonnés à Mossoul lors de la rupture du jeûne du Ramadan
1 min de lecture

Irak : 145 jihadistes de l'État islamique empoisonnés à Mossoul lors de la rupture du jeûne du Ramadan

45 combattants de Daesh auraient trouvé la mort par empoisonnement à Mossoul, lors du repas de rupture du jeûn du Ramadan.

Les troupes kurdes, à Bardarash, non loin de Mossoul (Illustration)
Les troupes kurdes, à Bardarash, non loin de Mossoul (Illustration)
Crédit : AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

En Irak, la ville de Mossoul a constitué des réseaux de résistance après la prise de la ville par les combattants de Daesh en juin 2014. Et pour lutter contre les exactions des islamistes, tous les moyens sont bons. Selon des sites d'informations arabes, mais aussi le quotidien Haaretz, 145 combattants de l'EI auraient été empoisonnés lors de la rupture du jeûne du Ramadan le 7 juillet. 45 jihadistes auraient trouvé la mort, alors que les 100 autres seraient hospitalisés, dans un état critique pour une bonne partie. 

C'est un jeune homme de Mossoul qui aurait préparé l'iftar (repas de rupture du jeûn au coucher du soleil), en y ajoutant donc du poison pour tenter de tuer ceux qui ne manquent pas de terroriser la population de cette région kurde du nord de l'Irak. Said Mimousini, porte-parole du Parti démocrate kurde, confirmait de son côté qu'il s'agissait d'une réaction aux mauvais traitements de Daesh. La ville est en outre l'une des priorités de la reconquête des forces armées kurdes qui luttent contre les jihadistes. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/