1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Indonésie : un musée proposait de faire un selfie avec Hitler, devant Auschwitz
1 min de lecture

Indonésie : un musée proposait de faire un selfie avec Hitler, devant Auschwitz

Face à la polémique, le musée de cire et d'effets spéciaux de Yogyakarta a décidé de retirer l'installation controversée.

Une touriste fait un selfie avec la statue de cire d'Hitler, au musée de Yogyakarta, en Indonésie
Une touriste fait un selfie avec la statue de cire d'Hitler, au musée de Yogyakarta, en Indonésie
Crédit : HENRYANTO / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Faire un selfie à côté de la statue de cire d'Adolf Hitler, le tout devant une reproduction de l'entrée du camp de concentration d'Auschwitz. C'est le concept, plus que douteux, qu'un musée indonésien a proposé à ses visiteurs, avant d'y mettre fin, face à la polémique, rapporte BBC News. À Yogyakarta, le musée de cire et d'effets spéciaux De Mata, se félicitait pourtant de cette "installation".

Adolf Hitler est "l'une des personnalités préférées des visiteurs qui viennent faire des selfies", expliquait vendredi 10 novembre le directeur marketing du musée à ABC News. Ce dernier précisait par ailleurs que "personne ne s'est jamais plaint, car la plupart de nos visiteurs sont là pour s'amuser et ils savent que ce musée est fait pour se divertir".

Pourtant, le divertissement a pris un tour beaucoup moins amusant quand certains visiteurs ont posé à côté de la statue d'Hitler, en faisant le salut nazi

C'est se moquer des victimes qui ont été emprisonnées à Auschwitz

Le centre Simon-Wiesenthal

Plusieurs ONG ont dénoncé cette installation. À l'instar d'Human Rights Watch qui a jugé l'initiative "écœurante", selon le New York Times. De son côté, le centre Simon-Wiesenthal (Los Angeles) a demandé le retrait de la statue. "Il n'y a rien de bon là-dedans. Il est difficile de trouver les mots justes qui permettraient d'exprimer à quel point cette initiative est méprisable", a fait regretté le rabbin Abraham Cooper, l'un des doyens du centre Wisenthal. "C'est se moquer des victimes qui ont été emprisonnées à Auschwitz et n'en sont jamais sorties."

À lire aussi

Face à la polémique, le musée a finalement décidé de retirer son installation. "Nous ne voulons pas être à l'origine d'une quelconque polémique", a expliqué l'un des responsables de l'établissement, selon des propos rapportés par BBC News. Le musée s'est justifié, arguant que la statue avait vocation à "éduquer le public"

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/