1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Immigration en Europe : "Pour résoudre dignement la crise, il faut prendre de la hauteur", selon Alexandra Szacka
1 min de lecture

Immigration en Europe : "Pour résoudre dignement la crise, il faut prendre de la hauteur", selon Alexandra Szacka

REPLAY / BILLET - Quand la quête d'un monde meilleur se fait au péril de sa vie : la journaliste évoque le sort des migrants en Méditerranée.

Alexandra Szacka
Alexandra Szacka
Immigration en Europe : "Pour résoudre dignement la crise, il faut prendre de la hauteur", selon Alexandra Szacka
03:18
Immigration en Europe : "Pour résoudre dignement la crise, il faut prendre de la hauteur", selon Alexandra Szacka
03:17
Alexandra Szacka

L'année 2015 s'annonce particulièrement meurtrière en Méditerranée, où se multiplient les naufrages de migrants. "Une hécatombe aux portes de l'Europe", se désole Alexandra Szacka, qui rappelle que depuis le début de l'année près de 900 clandestins sont morts dans cette mer. Ce sera "la route la plus mortelle du monde", selon le Haut commissariat aux réfugiés.

Les chiffres de l'ensemble du flux migratoire sur notre continent donnent aussi le vertige : 276.000 clandestins sont entrés en Europe l'an passé, soit une hausse de 150% par rapport à 2013.

"Pas étonnant que des murs et des clôtures poussent tout autour du continent. Pas étonnant que les rangs des partis d'extrême droite gonflent grâce aux slogans 'La France aux Français' ou 'La suède aux Suédois'", poursuit la journaliste.

Cette quête d'une vie meilleure n'arrive pas qu'aux autres

Alexandra Szacka

Selon elle, pour arriver à résoudre cette crise de façon digne et efficace, il faut la regarder d'une autre perspective. "Je pense qu'il faut prendre de la hauteur, autrement on y arrivera pas", dit-elle. "Cette venue massive de clandestins risque de continuer à diviser les Européens entre eux, comme la crise de l'euro l'a fait, et qui a presque été fatale à cet égard", ajoute-t-elle.

À lire aussi

Comment prendre de la hauteur ? "Il faut se poser la question de savoir si cette quête d'une vie meilleure et cette fuite devant les guerres et les crises, n'arrivent qu'aux autres ? Bien sûr que non", répond Alexandra Szacka.

Des visas en bon et due forme pour des centaines de milliers d'Africains et de Syriens ? "Pourquoi pas !", lance-t-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/