1 min de lecture Hong Kong

Hong Kong : retour à la normale

Au lendemain de l'évacuation des manifestants, les rues de Honk Kong ont retrouvé une situation normale.

Les policiers de Hong Kong ont démonté le dernier campement de manifestants le 11 décembre 2014.
Les policiers de Hong Kong ont démonté le dernier campement de manifestants le 11 décembre 2014. Crédit : Alex Ogle / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Hong Kong a retrouvé ce vendredi 12 décembre son fonctionnement habituel avec un flux ininterrompu de véhicules sur sa principale autoroute urbaine après l'évacuation des manifestants prodémocratie qui occupaient le coeur de l'ancienne colonie britannique depuis plus de deux mois.

La police a démantelé les barricades, détruit le village de tentes et interpellé plus de 200 manifestants restés sur le principal campement du mouvement qui coupait cette neuf voies reliant l'est à l'ouest de l'île de Hong Kong depuis la fin du mois de septembre.

Crise politique sans précédent

Cette opération menée jeudi sans violences par des centaines de policiers dans le quartier d'affaires d'Admiralty, près du siège du gouvernement, met fin à une crise politique sans précédent depuis le retour en 1997 de Hong Kong dans le giron de la Chine après 155 ans de présence britannique.

Les protestataires, dont une majorité de lycéens, d'étudiants et de jeunes travailleurs, réclament l'instauration d'un véritable suffrage universel et contestent la pré-sélection par Pékin des candidats au poste de chef de l'exécutif local.

Nous allons revenir (...) le combat continue.

Claudia Mo, députée
Partager la citation
À lire aussi
Les manifestants rassemblés au Victoria Park crise politique
Hong Kong : des centaines de milliers de manifestants pour les six mois de contestation

Les autorités chinoises n'ont fait aucune concession sur le fond de leurs revendications, mais les manifestants ont promis de poursuivre leur combat sous une autre forme. "Nous allons revenir. Ce n'est pas la fin du mouvement", assurait la députée Claudia Mo. "Le réveil de la conscience politique de la jeunesse est irréversible et le combat continue".

Certains cependant ne cachaient pas leur amertume ce vendredi face à l'échec des manifestations qui bénéficiaient d'un fort soutien de la population mais ont fini par lasser les habitants obligés de passer des heures dans les transports en commun.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hong Kong Chine Démocratie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants