1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Hillary Clinton accuse la Chine de piratage massif de données
1 min de lecture

Hillary Clinton accuse la Chine de piratage massif de données

La candidature à la présidentielle américaine de 2016 s'en est prise aux Chinois qui "tentent de pirater tout ce qui ne bouge pas en Amérique".

Hillary Clinton était en déplacement dans le New Hampshire le 4 juillet 2015
Hillary Clinton était en déplacement dans le New Hampshire le 4 juillet 2015
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les grandes oreilles américaines n'aiment pas être espionnées. En pleine campagne à l'investiture démocrate pour l'élection américaine de 2016, Hillary Clinton a vivement critiqué les Chinois qui "tentent de pirater tout ce qui ne bouge pas en Amérique". "Ils volent d'énormes quantités d'informations du gouvernement, en cherchant à en tirer parti", a-t-elle lancé. "Ils savent qu'ils sont en concurrence, et ils feront tout ce qu'ils peuvent pour gagner", a-t-elle ajouté. 

Ces accusations ne sont pas nouvelles de la part de responsables politiques américains. Depuis des années, Washington se dit la cible d'attaques informatiques provenant de la Chine, notamment à destination de ses agences de renseignement. Pékin juge ces critiques pour le moins hypocrites alors que les scandales d'écoutes et de collecte massive de données de la part des États-Unis n'ont pas arrêté de faire les gros titres ces derniers mois. Encore récemment, Wikileaks révélait que les présidents François Hollande, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac avaient fait l'objet de multiples écoutes du renseignement américain. 

En juin dernier, le directeur des services de renseignement américains, James Clapper, avait déclaré que la Chine était "le principal suspect" pour une intrusion massive qui avait affecté les données personnelles de plusieurs millions d'employés du gouvernement américain. Pékin avait qualifié cette accusation d'"absurde". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/