2 min de lecture Faits divers

Harcèlement sexuel : la footballeuse Hope Solo accuse Sepp Blatter

La gardienne de but américaine, figure du football féminin, affirme aussi avoir eu de "mauvaises expériences avec des joueuses".

Sepp Blatter, ancien président de la FIFA, et la footballeuse Hope Solo
Crédit Image : FABRICE COFFRINI, JASON MERRITT / AFP

L'une des nouvelles affaires d'agression sexuelle touche le monde du football. La médiatique gardienne de but américaine Hope Solo accuse l'ancien président de la FIFA, Sepp Blatter, de l'avoir molestée en 2013, lors d'une soirée de remise du prestigieux Ballon d'or. "Sepp Blatter m'a mis la main aux fesses. C'était il y a quelques années lors d'une cérémonie (...) juste avant que je monte sur scène", affirme la joueuse de 36 ans dans une interview accordée à l'hebdomadaire portugais Expresso, à paraître samedi 11 novembre.

L'intéressé, aujourd'hui âgé de 81 ans, nie en bloc. "Cette accusation est ridicule et absurde", se défend, dans une déclaration laconique transmise à l'AFP, l'ancien dirigeant le plus puissant du football. Aujourd'hui "suspendu de toute activité liée au football", il fut forcé de quitter son siège à la FIFA en pleine vague de scandales, en 2015 après 17 ans de règne.

J'espère que davantage de femmes, notamment dans le football, vont dénoncer ces comportements.

Hope Solo
Partager la citation

Hope Solo, championne du monde et double médaillée d'or olympique, assure qu'il est "fréquent" de constater ce type de comportements déplacés dans le football. "Je l'ai constaté tout au long de ma carrière. J'espère que davantage d'athlètes vont oser en parler. Ce n'est pas juste à Hollywood, c'est rampant. Il y en a probablement un peu partout", ajoute-t-elle, alors que de nombreuses victimes de violences sexuelles prennent la parole depuis les révélations de l'affaire Weinstein.

"J'espère que davantage de femmes, notamment dans le football, vont dénoncer ces comportements, raconter ce qu'elles ont vécu, car un certain nombre de ces agresseurs sont encore en activité et continuent leurs agissements. J'ai moi-même eu de mauvaises expériences avec des joueuses qui sont toujours dans l'équipe. Je crois qu'il est important de dire que cela n'arrive pas qu'avec des hommes blancs et puissants. Ça peut arriver dans tous les milieux, ça peut se produire entre femmes, ça peut arriver n'importe où", a poursuivi Hope Solo, apparue à 202 reprises en sélection américaine.

Dans le monde du sport, les gymnastes américaines McKayla Maroney et Aly Raisman ont notamment dénoncé les abus sexuels qu'elle ont subis de la part d'un médecin de la sélection, le Dr Larry Nassar. Cet homme est accusé de multiples abus sexuels sur des gymnastes depuis près de 20 ans.

En France, Laura Flessel, ministre des Sports, a affirmé dans un entretien à L'Express : "Non, il n'y a pas d'omerta dans le sport". Elle a précisé ne pas avoir reçu de "témoignage" depuis l'affaire Weinstein, y voyant ainsi une réussite du travail de prévention. Et d'ajouter : "Pourquoi ne voir le verre qu'à moitié vide ?"

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés