1 min de lecture Grèce

Grèce : le FMI suspend son aide jusqu'à la formation d'un gouvernement

Le versement de la prochaine tranche d'aide à la Grèce est suspendu jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement.

La présidente du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, à Santiago du Chili, le 5 décembre 2014.
La présidente du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, à Santiago du Chili, le 5 décembre 2014.
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La Grèce ne touchera plus d'aide jusqu'à ce qu'elle ait résolu la crise politique qui l'agite. le Fonds monétaire international a annoncé lundi 29 décembre que le versement de la prochaine tranche d'aide à Athènes était suspendu après que les députés ont échoué à élire un président de la république. Des élections anticipées ont été annoncées pour la fin janvier.

Les discussions sur ce versement, effectué conjointement avec les autorités européennes, "reprendront une fois qu'un nouveau gouvernement sera en place" à Athènes, a indiqué le Gerry Rice, Gerry Rice, tout en assurant que la Grèce ne faisait pas face à des besoins de financement "immédiats".

La gauche radicale favorite des prochaines élections

Le Parlement grec a échoué lundi dans sa troisième tentative d'élire le président de la République, précipitant l'organisation de législatives anticipées qui pourraient porter au pouvoir le parti de la gauche radicale Syriza.

Cette échéance électorale, fixée au 25 janvier, va donc mettre en suspens les difficiles négociations sur le versement de la prochaine tranche de prêt, prévue par le plan d'aide accordé en 2012 à la Grèce par la troïka (FMI, Banque centrale européenne, Commission européenne) en échange d'une cure d'austérité drastique.

La Grèce ne fait pas face à des besoins de financement immédiat

Gerry Rice, Gerry Rice
Partager la citation
À lire aussi
faits divers
Prêtre attaqué à Lyon : "Une horreur qui dépasse la logique", dénonce le chef de l'Église grecque

Selon le FMI, ce report ne met toutefois pas en péril la viabilité financière du pays, qui a renoué avec la croissance après six années de profonde récession.

"La Grèce ne fait pas face à des besoins de financement immédiat", a indiqué le porte-parole du Fonds, suggérant qu'Athènes avait encore assez d'argent dans ses caisses pour faire fonctionner le pays et faire face à ses obligations financières.

Athènes a récemment suggéré qu'elle souhaitait s'affranchir plus tôt que prévu de l'aide du FMI, qui doit en théorie s'étendre jusqu'en 2016. Le volet européen du plan d'aide devait, lui, s'achever fin 2014 mais il a été récemment prolongé de deux mois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grèce FMI Élections
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants