1 min de lecture Grèce

Grèce : des élections législatives anticipées en avril

Alors que le contexte social est très tendu dans le pays, le gouvernement grec a décidé de convoquer des élections législatives anticipées "en avril". Une annonce qui intervient au lendemain du vote par le parlement grec du programme d'austérité demandé par l'UE et le FMI. "Ce gouvernement a un mois à un mois et demi de travail devant lui, nous allons terminer en mars et les élections se tiendront en avril", a déclaré le porte-parole du gouvernement. Le mandat de l'actuel gouvernement pouvait techniquement durer jusqu'en octobre 2013.

Alexia Kefalas Journaliste RTL

Grèce : élections anticipées "en avril"

Depuis sa nomination à la tête d'un gouvernement de coalition, le Premier ministre grec Lucas Papademos a répété que son mandat était de courte durée et ne visait qu'à négocier l'accord crucial d'effacement d'une partie de la dette grecque et à assurer les conditions du versement de la deuxième aide européenne de 130 milliards d'euros.

C'est à ces deux volets qu'une majorité de 199 députés sur 300 parlementaires grecs a donné son aval dimanche soir. Mais les deux grands partis ont chacun perdu plus de 20 députés au passage, et plus aucun parti ne dispose d'une majorité au Parlement.

Désigné Premier ministre en novembre 2011 après la démission du socialiste Georges Papandréou, M. Papademos dirige un gouvernement de coalition réunissant le parti socialistes (Pasok), la droite (Nouvelle démocratie).

L'extrême droite (Laos) en était membre jusqu'à vendredi, mais s'est desolidarisée du programme d'austérité juste avant le vote, ce qui a conduit à la démission des quatre ministres de ce parti, qui vont être remplacés dans la semaine.
  
Scènes de chaos

Carcasses fumantes d'édifices néo-classique, vitrines brisées : les Athéniens ont découvert lundi matin avec consternation l'ampleur des dégâts infligés au centre de la ville par une nuit de violences en marge d'une manifestation géante contre un nouveau train d'austérité.

Selon les décomptes officiels, 45 bâtiments ont été totalement ou partiellement endommagés par des incendies criminels, tandis que vitres brisés et rideaux de fer tordus se comptaient par dizaines sur les façades des grands axes du centre d'Athènes.

Le ministère de la Santé a fait état de 54 citoyens blessés, et la police de 68 blessés dans ses rangs.

De violentes manifestations réunissant entre 80.000 et 100.000 personnes à Athènesont littéralement enflammé Athènes, avec une quarantaine de départs de feu ou incendies dans des bâtiments ou équipements du centre.

Carte de localisation Athènes

Lire la suite
Grèce Crise économique Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants