1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Grande-Bretagne : Theresa May, "nouvelle Margaret Thatcher"
2 min de lecture

Grande-Bretagne : Theresa May, "nouvelle Margaret Thatcher"

Theresa May deviendra la future première ministre britannique dès mercredi 13 juillet. Une bonne nouvelle ?

Theresa May succèdera à David Cameron au poste de Premier ministre
Theresa May succèdera à David Cameron au poste de Premier ministre
Crédit : LEON NEAL / AFP
Grande-Bretagne : Theresa May, "nouvelle Margaret Thatcher"
38:31

Contre toute attente, David Cameron est apparu devant les télévisions, lundi 11 juillet dans l'après-midi indiquant qu'il présenterait la démission de son gouvernement devant la Reine dès mercredi 13 juillet. Theresa May, seule en lice à la suite de l'abandon de sa concurrente Andrea Leadsom, prendra la succession du conservateur dans la foulée. Actuellement ministre de l'Intérieur, Theresa May est considérée en Grande-Bretagne comme la "nouvelle Margaret Thatcher"

La future première ministre est une vraie eurosceptique, même si elle avait appuyé David Cameron lors de sa campagne en faveur du maintien du pays au sein de l'Union européenne. "Je trouve que c'est plutôt une bonne nouvelle que d'avoir une eurosceptique et quelqu'un qui assume le choix du peuple britannique", estime Patrick Chêne. "Si elle a été nommée ministre de l'Intérieur, c'est qu'elle doit avoir de la poigne", s'amuse le journaliste, y voyant un bon signe pour la suite. 

"Brexit is Brexit"

"C'est une femme de fer", confirme Paolo Levi, qui trouve que cette nomination précipitée est une très bonne nouvelle, "non seulement pour la Grande-Bretagne, mais surtout pour l'Europe parce qu'il n'y a rien de pire que de rester dans l'instabilité et dans l'entre-deux". Pour le correspondant italien en France de l'agence de presse Ansa, les grands pays européens espèrent que cette nomination puisse au plus vite envoyer la fameuse notification prévue par l'article 50 afin de commencer les négociations de sortie. 

Les Anglais ont donné des leçons de démocratie à l'Europe en quelques jours, considère Guillaume Roquette. Malgré son opposition à la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, David Cameron a respecté le choix des Britanniques, exprimés lors du référendum. En outre, Theresa May dit "Brexit is Brexit", en ce qu'elle était contre le Brexit, mais "puisque les Anglais ont décidé de sortir", c'est ainsi, conclut le directeur de la rédaction du Figaro Magazine.

À écouter aussi

On refait le monde avec : 
- Guillaume Roquette, directeur de la rédaction du Figaro Magazine
- Paolo Levi, correspondant italien en France de l'agence de presse Ansa
- Patrick Chêne, journaliste

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/