1 min de lecture Offensive à Gaza

Gaza : la trêve tient bon, plus aucun soldat israélien sur place

Le bruits des armes a laissé place au silence, ce mardi matin dans la bande de Gaza, après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu et le retrait des troupes terrestres israéliennes.

Un char de l'armée israélienne quitte les zones de combat à proximité de Gaza, le 5 août 2014
Un char de l'armée israélienne quitte les zones de combat à proximité de Gaza, le 5 août 2014 Crédit : AFP / THOMAS COEX
Micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le calme est revenu dans l'enclave palestinienne ce mardi 5 août au matin. À 8 heures précises (7 heures en France) a été instauré une trêve prévue pour durer 72 heures. Quelques minutes auparavant, Tsahal annonçait le retrait total de ses soldats postés dans la bande de Gaza.

Le cessez-le-feu avait été obtenu grâce à la médiation égyptienne et américaine. Des discussions doivent à présent s'ouvrir pour une paix plus durable, après 29 jours d'offensive israélienne.

Dans les dernières minutes qui ont précédé le cessez-le-feu, les deux ennemis se sont livrés à une démonstration de leurs forces respectives. L'aviation israélienne a mené une intense série de raids contre plusieurs localités, tandis que nombre de roquettes étaient tirées depuis le territoire palestinien.

Israël ripostera à toute attaque

Le retrait des troupes israéliennes au sol devrait favoriser le respect de cette neuvième trêve, même si l'armée israélienne a pris soin de préciser qu'elle "riposterait à toute attaque".

À lire aussi
gaza conflit israélo-palestinien
Gaza : les blessés de guerre sont en majorité des enfants

"Toutes nos forces sont sorties de Gaza", a déclaré le général Moti Almoz à la radio militaire. Tsahal a achevé dans la nuit sa mission de destruction de tunnels, brandie comme la principale raison pour déployer les troupes au sol.

Hécatombe

Les banques devaient rouvrir quelques heures à Gaza. Près de Beit Hanoun, dans le Nord, des dizaines de Palestiniens rentraient en voitures et en charrettes tirées par des ânes, dans les zones qu'ils avaient désertées.

Rafat al-Masri, père de cinq enfants, n'a retrouvé que des ruines. "J'ai travaillé 40 ans pour cette maison. Elle est complètement détruite. Il ne reste rien, plus de murs, plus de cuisine. Tout est démoli."

Au total, plus de 1.850 Palestiniens ont été tués, selon les secours locaux. Côté israélien, 64 soldats et trois civils ont trouvé la mort.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Offensive à Gaza Conflit israélo-palestinien Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants