1 min de lecture RTL Info

G20 à Toronto : quels sont les enjeux ?

Les pays riches et émergents du G20, qui se réunissent en sommet à partir de samedi soir à Toronto, devraient constater leur désaccord sur la taxation des banques et avoir des discussions animées sur la régulation financière, sujets semés d'embûches. Entre des pays aux systèmes financiers très dissemblables mais qui avaient pris des engagements ambitieux lors de leur précédent sommet à Pittsburgh (Etats-Unis) en septembre, tout l'objet des réunions de Toronto sera de maintenir une unité. Mais le Canada, pays hôte de ces rencontres, a d'ores et déjà prévenu de l'absence d'accord entre pays du G8 sur la taxe bancaire, soulignant toutefois que chacun resterait libre de l'introduire ou non.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Bénédicte Tassart

Le reportage photo dans les rues de Toronto :

Plusieurs milliers de manifestants alter-mondialistes étaient dans les rues de Toronto en marge du G20


Le G20 avait chargé le Fonds monétaire international d'avancer des propositions. Mais il s'est finalement divisé sur l'utilité même d'une telle taxe et sur la façon pour le secteur financier d'"assurer une contribution juste et substantielle qui lui ferait payer la charge due aux interventions des Etats  pour réparer le système bancaire", l'objectif de départ.
  
"Il n'y a pas de preuve que l'introduction d'une taxe soit nécessaire à tous  les pays", a expliqué à Toronto vendredi l'un des membres de la délégation russe, Andreï Bokarev.
  
De nombreux autres Etats sont sur la même ligne, comme les partenaires de Moscou dans le groupe des "BRIC" (Brésil, Russie, Inde et Chine), l'hôte canadien ou encore l'Australie. Ils estiment ne pas avoir besoin de révolutionner le contrôle de leurs banques ni de les punir par une fiscalité spécifique.

Américains et Anglais main dans la main ?

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont le même objectif de "croissance durable à long terme" malgré des "approches  différenciées", a indiqué samedi le président américain Barack Obama à l'issue d'une rencontre bilatérale avec le Premier ministre britannique David Cameron.

"Il y a eu des réponses différenciées entre nos deux pays parce que nos situations sont différentes, mais nous allons dans la même direction, celle de la croissance durable à long terme", a indiqué le président américain à Toronto. "Nous suivons le même chemin qui est celui de la croissance mondiale et de la stabilité", a renchéri M. Cameron.

Les deux dirigeants s'étaient rencontrés en tête-à-tête pour la première fois, à quelques heures d'un sommet du G20 qui devrait être largement dominé par les tensions entre les Etats-Unis et plusieurs pays européens, notamment l'Allemagne, sur la stratégie à adopter pour préserver la reprise économique mondiale.

A écouter aussi sur RTL.fr :


Les membres du G8 divisés autour de la question de la réduction des déficits

Le G8 et le G20 au Canada : des sommets qui valaient un milliard

G20 : tous d'accord sur les principes, et après ?

"Le G20 n'a réglé ni le problème du réchauffement climatique ni les inégalités entre pays"


Lire la suite
RTL Info Économie Canada
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants