1 min de lecture États-Unis

Fusillade de Charleston : le suspect passe aux aveux

Dylann Roof, interpellé après avoir abattu neuf personnes afro-américaines dans une église en Caroline du Sud, voulait "déclarer une guerre raciale".

Dylann Root après son interpellation, le 19 juin à Charleston (Caroline du Sud)
Dylann Root après son interpellation, le 19 juin à Charleston (Caroline du Sud) Crédit : HANDOUT / CHARLESTON COUNTY SHERIFF / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Dylann Roof a avoué ses crimes. Le jeune homme de 21 ans a été inculpé pour les assassinats de neuf personnes, a indiqué la police de Charleston, en Caroline du Sud (sud-est des États-Unis), ce vendredi 19 juin.

Il a reconnu être l'auteur de la pire tuerie raciste aux États-Unis depuis des décennies. Dylann Roof a tué neuf personnes, dans une église de la communauté noire de Charleston, mercredi soir, avant d'être arrêté par la police jeudi. 

Il a déclaré aux policiers qui l'interrogent qu'il voulait "déclarer une guerre raciale"selon la chaîne de télévision CNN, qui cite une source policière anonyme. Il coopère avec les enquêteurs, a également indiqué une source policière à la chaîne locale de NBC

Il a hésité à passer à l'acte

Dylann Roof avait passé une heure avec les victimes pendant une séance d'étude biblique, avant de les abattre avec un pistolet automatique. 

À lire aussi
Dessin d'amibe de Christian Gottfried Ehrenberg (illustration) santé
États-Unis : un cas d'amibe "dévoreuse de cerveau" confirmé en Floride

Selon un journaliste de NBC News, qui cite lui aussi des sources anonymes, Dylann Roof aurait hésité avant de passer à l'acte, parce que "tout le monde était tellement gentil avec lui". 

États-Unis : les fusillades les plus meurtrières depuis 1991
États-Unis : les fusillades les plus meurtrières depuis 1991 Crédit : A.LEUNG/G.ROMA, AG/GAL/TSQ/VL / AFP

La gouverneure souhaite la peine de mort

Nikki Haley, la gouverneure républicaine de Caroline du Sud, a estimé que Dylann Roof méritait la peine de mort, qui est toujours en vigueur dans l'État. "C'est un crime raciste par excellence", a-t-elle dit à la chaîne de télévision NBC.

"Nous voulons absolument qu'il soit condamné à mort. C'est la pire haine que j'ai vu, ou que le pays a vu depuis longtemps", a-t-elle ajouté. promettant de "combattre cela et le combattre de toutes nos forces". 

>
Les armes à feu aux États-Unis Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Elise d'Epenoux, Sabrina Blanchard / AFP Vidéographie / AFP | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Fusillade usa Armes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants