2 min de lecture États-Unis

Fusillade au Texas : le tireur aurait agi pour des raisons "familiales"

L'homme à l’origine de la fusillade dans une église du Texas dimanche 5 novembre, a probablement agi en raison d'un "différend familial".

Les autorités interrogent un résident alors qu'ils poursuivent leur enquête sur la fusillade à la First Baptist Church du 6 novembre 2017 à Sutherland Springs, au Texas.
Les autorités interrogent un résident alors qu'ils poursuivent leur enquête sur la fusillade à la First Baptist Church du 6 novembre 2017 à Sutherland Springs, au Texas. Crédit : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

L'auteur de latuerie de 26 personnes dans une petite église d'un village texan dimanche 5 novembre aurait agi suite à un "différend familial", a déclaré Freeman Martin, un responsable des forces de l'ordre du Texas. Il s'agit de la pire tuerie de l'histoire de cet État du Sud et de l'une des plus meurtrières de l'histoire moderne aux Etats-Unis.

"Il y avait un différend dans cette famille", a indiqué Freeman Martin, expliquant que la belle-mère du tireur, Devin Patrick Kelley, fréquentait cette église. Cet ex-caporal de l'armée de l'air avait déjà été jugé dans une cour martiale en 2012 pour violences contre son épouse et son enfant. 

Aucun membre de la belle-famille du tireur n'était toute fois présent dimanche à la First Baptist Church de Sutherland Springs, petite église en bois comme il en existe partout aux États-Unis, a indiqué plus tôt le shérif du comté, Joe Tackitt. "Nous ne savons pas pourquoi il est venu ce jour là", a-t-il ajouté.

Le tireur s'est suicidé

Devin Patrick Kelley s'est suicidé après avoir tenté de fuir les lieux du massacre, a encore indiqué le shérif du comté. Il était poursuivi par deux hommes en camionnette quand sa voiture s'est écrasée sur le bas côté de la route et le shérif pense que c'est à ce moment là qu'il s'est suicidé avec une arme à feu.

Le jeune homme blanc de 26 ans, était entièrement habillé de noir et portait un gilet pare-balles quand il a ouvert le feu vers 11H20 (heure locale), avec un fusil semi-automatique sur la First Baptist Church de Sutherland Springs, avant de tenter de fuir. 

À lire aussi
Le président américain Donald Trump, le 6 avril 2020. Donald Trump
Les infos de 8h - États-Unis : le livre de la nièce de Trump numéro 1 des ventes en précommande

Il a alors été pris à partie par Stephen Willeford, un voisin, armé, qui a tiré et l'a blessé, malgré son gilet pare-balles. Ce dernier a demandé l'aide d'un conducteur qui passait par là et les deux hommes se sont lancés à sa poursuite pendant une quinzaine de kilomètres, avant que Devin Patrick Kelley ne perde le contrôle de son véhicule.

"Il y a eu des échanges de coups de feu, je pense, pendant qu'ils étaient sur la route, puis il a eu un accident. Nous pensons qu'il avait à ce moment là une blessure par balle qu'il s'est infligée lui-même", a expliqué le shérif Joe Tackitt à la chaîne CBS.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Fusillade Fusillade usa
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants