1 min de lecture Nucléaire

Fukushima : tout homme exposé à une telle radioactivité mourrait

La compagnie Tepco, qui exploitait la centrale nucléaire de Fukushima, a annoncé avoir observé des niveaux de radiations record sur le site, ainsi qu'un trou dans une partie métallique à l'intérieur de l'enceinte de confinement d'un des réacteurs les plus à risques.

Une vue de la centrale de Fukushima prise le 12 novembre 2014
Une vue de la centrale de Fukushima prise le 12 novembre 2014 Crédit : AFP / Archives, Shizuo Kambayashi
Maxime Magnier et AFP

Selon l'entreprise Tepco, opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima, les niveaux de radiations observés sur le site atteignent des niveaux record et un trou a été constaté dans une partie métallique à l'intérieur de l'enceinte de confinement du réacteur 2.

Fin janvier, une petite caméra a été envoyée dans cette unité du complexe nucléaire. Grâce à l'analyse des images filmées, Tepco a constaté  dans une partie de l'enceinte de confinement "des radiations qui peuvent atteindre 530 sieverts par heure", soit une radioactivité capable de tuer un homme presque instantanément.

"Il y a une marge d'erreur qui fait que le niveau peut aussi être inférieur d'environ 30%, mais il reste élevé", a confirmé à l'AFP un porte-parole de Tokyo Electric Power (Tepco), Tatsuhiro Yamagishi. A titre de comparaison, le précédent relevé, effectué en 2012 en un autre endroit du réacteur 2, était selon Tepco de 73 sieverts.

Un des réacteurs les plus endommagés

"Le niveau extrêmement élevé de radiations mesuré à un endroit, s'il est exact, peut indiquer que le combustible n'est pas loin et qu'il n'est pas recouvert d'eau", a déclaré à la chaîne publique NHK Hiroshi Miyano, professeur de l'Université Hosei qui préside une commission d'étude pour le démantèlement de la centrale ravagée.

À lire aussi
Un membre de l'AIEA, à la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, le 17 février 2015. Fukushima
Fukushima : les autorités vont rejeter l'eau contaminée dans le Pacifique

Dans le même temps, un trou carré d'un mètre de côté a été constaté sur une plateforme métallique située dans l'enceinte de confinement sous la cuve qui contient le cœur du réacteur. "Il peut avoir été causé par la chute du combustible qui aurait fondu et percé la cuve, mais ce n'est à ce stade qu'une hypothèse", a expliqué Tatsuhiro Yamagishi.

Le réacteur 2, comme les 1 et 3, est l'un des plus endommagés et responsables de dégagements massifs de substances radioactives dans la nature après la mise en péril du site par le tsunami gigantesque de mars 2011.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nucléaire Japon Environnement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants