1 min de lecture Fukushima

Fukushima : un robot sous-marin explore le troisième réacteur endommagé

Dans le réacteur 3 sinistré de Fukushima, rempli d'eau radioactive, le robot sous-marin téléguidé Mini-Mambo prend le relais là où l'être humain ne peut suivre.

Des employés de Tepco à proximité du réacteur N.1 à Fukushima au Japon, le 11 mars 2011.
Des employés de Tepco à proximité du réacteur N.1 à Fukushima au Japon, le 11 mars 2011. Crédit : TORU HANAI / POOL / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Mini-Mambo, c'est le nom du robot-poisson conçu au Japon pour observer l'intérieur du réacteur 3 endommagé de la centrale nucléaire de Fukushima. Il a été dépêché cette semaine dans l'enceinte de confinement de la centrale endommagée. Plus de six ans après l’accident nucléaire gravissime de Fukushima, les niveaux de radioactivité mesurés près et dans les entrailles de la centrale atteignent des sommets. Il est donc inconcevable pour les techniciens de TepCo, l’exploitant de l’installation, de travailler trop longtemps à proximité des réacteurs.

"Le but de l'inspection initiale était de faire entrer le robot dans l'enceinte de confinement, et nous avons surtout observé la situation de l'intérieur", sans toutefois voir les restes de combustible, a expliqué un responsable de la compagnie Tokyo Electric Power. Le petit drone sous-marin a donc pu accéder à des parties immergées de la centrale et permettre aux ingénieurs de mieux se rendre compte des dégâts, notamment au niveau des infrastructures critiques même si la visite robotique n’a pas permis pour l'instant de localiser du combustible nucléaire fondu.

Ce type de mission est indispensable pour faire un état des lieux précis de chaque réacteur pour parvenir un jour à réaliser la tâche considérée, et de loin, comme la plus ardue : la récupération du combustible fondu des unités 1 à 3. L'assainissement de la centrale Fukushima Daiichi doit prendre au moins quatre décennies.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fukushima Japon Nucléaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants