1 min de lecture Japon

Fukushima : premiers retours des habitants après le séisme

Pour la première fois depuis 2011, le gouvernement japonais a annoncé une levée d'évacuation dans une ville désormais déserte.

Une proche de victimes du Tsunami se recueille près du site du Tsunami
Une proche de victimes du Tsunami se recueille près du site du Tsunami
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les Japonais qui avaient été contraints de déserter les alentours de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi seront bientôt priés de retourner chez eux, quatre ans après le séisme le plus ravageur qu'ait connu le pays du soleil levant. Le gouvernement japonais a annoncé lundi aux autorités locales son intention de lever début septembre l'ordre d'évacuation de la localité de Naraha dans la préfecture de Fukushima (nord-est). 

Les autorités estiment que le niveau d'exposition à la radioactivité à Naraha, ville située à moins de 30 kilomètres de la centrale accidentée est revenu à un niveau inférieur à 20 millisieverts par an. Ce niveau permet en théorie, selon le gouvernement nippon, aux habitants d'y revivre presque normalement, même si la décontamination n'est ni intégrale ni parfaite

La levée des indemnités pour les personnes qui reviendront

Les avis divergent sur le niveau de contamination "très variable dans cette localité" selon Greenpeace. Et à l'instar d'autres militants antinucléaires, l'organisation écologiste juge "inacceptable" que la levée de l'interdiction d'habiter puisse entraîner la suppression un an plus tard des indemnités pour préjudice moral versées mensuellement aux personnes ayant dû quitter leur domicile.


"Il est très dangereux de traiter de la même façon tout le monde (personnes âgées, foyers avec enfants), il faut laisser le choix aux gens et ne pas les placer devant l'obligation de revenir pour des raisons financières. C'est la responsabilité du gouvernement et de la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) de continuer à indemniser ceux qui ont choisi de mener leur vie ailleurs", insiste Jan Vande Putte du bureau de Greenpeace à Tokyo. 

À lire aussi
Une vue de la centrale de Fukushima prise le 12 novembre 2014 international
Fukushima : le Japon va bientôt décider de rejeter à la mer de l'eau contaminée

Jusqu'à présent, le retour a été autorisé dans les parties évacuées de Kawauchi et Tamura (également dans la province de Fukushima), mais c'est la première fois que la levée va concerner une cité intégralement vidée de ses habitants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Japon Fukushima
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants