1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. "François Hollande, un modèle pour les politiciens obèses anglo-saxons", dit Alexandra Szacka
2 min de lecture

"François Hollande, un modèle pour les politiciens obèses anglo-saxons", dit Alexandra Szacka

REPLAY / BILLET - Votés il y a quelques jours, les amendements de la loi française sur la santé, qui ont pour but de combattre la maigreur extrême dans la mode, n'ont pas suscité un enthousiasme extrême à travers le monde.

Alexandra Szacka
Alexandra Szacka
"François Hollande, un modèle pour les politiciens obèses anglo-saxons", dit Alexandra Szacka
00:03:31
"François Hollande, un modèle pour les politiciens obèses anglo-saxons", dit Alexandra Szacka
00:03:31
Alexandra Szacka

"La mise hors-la-loi de l'incitation à l'anorexie, comme l'a dit le législateur, est jugée inefficace, par la presse anglo-saxonne du moins", explique Alexandra Szacka. Elle note qu'en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas et en Amérique, "on raille encore une fois les Français qui privilégient la répression plutôt que la responsabilisation des citoyens face à leur propre destin".

Un homme - Français, de surcroît - sert aujourd'hui d'exemple dans le monde pour montrer que le fait de maigrir ouvre la voie du succès. Il s'agit de François Hollande. Sa perte de poids spectaculaire avant la campagne électorale victorieuse n'est pas passée inaperçue auprès des politiciens outre-Manche et outre-Atlantique, décrypte la journaliste.

Surveillez que homme politique commence tout à coup à maigrir, et vous pouvez gager qu'il va être candidat

Alexandra Szacka

Certains se sont pris à rêver. "Un lien de cause à effet un peu facile, mais tellement tentant", dit Alexandra Szacka. George Osborne, le très jeune ministre des Finances du Royaume-Uni qui ambitionne un jour de remplacer David Cameron à la tête des Tories, vient ainsi de perdre plus de 20 pounds. "Un peu jaloux et motivé en plein campagne électorale", le Premier ministre s'y est également mis. Résultat : six kilos en moins.

Mais c'est de l'autre côté de l'Atlantique, où l'on compte le plus d'obèses - y compris chez les politiciens - que François Hollande risque de faire le plus d'émules. "Ce n'est pas compliqué : surveillez qui commence tout à coup à maigrir et à faire du sport de façon ostentatoire, et vous pouvez gager qu'il va être candidat", lâche la journaliste. Depuis quelques mois, c'est le cas de Chris Christie, le "bouillant" gouverneur républicain de l'État du New Jersey. Il partait de loin : 320 livres (145 kilos).

À lire aussi

Sexisme à l'envers ? "Les femmes femmes politiques semblent étrangement épargnées par les préjugés anti-gros", constate Alexandra Szacka.

Constatant que François Hollande a depuis reprend du poids, la journaliste cite un proverbe britannique : "La politique, c'est le show-biz des gens laids". Une maxime que le chef de l'État français voudra faire mentir encore une fois. "Plus que l'inversion de la courbe du chômage, si on constate qu'il commence à inverser sa courbe de poids, c'est qu'il sera candidat à la présidentielle de 2017. Pour le moment, il ne semble pas encore tout à fait décidé", conclut-elle.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/