3 min de lecture Afrique

Otages : François Hollande affirme qu'aucune rançon n'a été versée

Le Président français affirme qu'aucune somme d'argent n'a été versée aux ravisseurs de la famille Moulin-Fournier, libérée vendredi au Nigeria après deux mois aux mains des Islamistes de Boko Haram.

François Hollande a été élu le 6 mai 2012.
François Hollande a été élu le 6 mai 2012.
micro générique
La rédaction numérique de RTL

François Hollande a exprimé vendredi son "immense soulagement" et son "immense fierté" pour la "bonne nouvelle" que constitue la libération des sept otages français enlevés le 19 février au Cameroun. Le Président français a aussi affirmé "la France a toujours le même principe, pas de versement de rançon", même si des contacts avaient été liés.

Soulagement à l'Elysée

"J'ai eu ce matin même au téléphone le père de famille, Tangui Moulin-Fournier. Dans les mots que nous avons échangés, il m'a dit qu'il était en bonne santé autant que l'on peut l'être après deux mois de détention (...) et il m'a dit combien il était soulagé, combien il était heureux de ce  dénouement", a ajouté le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre éthiopien.

"Je lui ai dit aussi notre immense fierté. Je sais ce qu'a été la condition difficile de détention de cette famille. Tous les Français sont conscients de ce qu'elle a pu éprouver", a-t-il dit.

"C'est une heureuse nouvelle, c'est un immense soulagement, mais qui nous rend encore plus déterminés pour libérer les otages qui sont encore détenus", a ajouté le président

À lire aussi
Des billets de franc CFA (illustration) billets
Afrique de l'Ouest : huit pays auront une nouvelle monnaie à partir de juillet 2020

Jean-Marc Ayrault s'est réjoui de la libération de la famille Moulin-Fournier, qui "devrait être de retour en France très rapidement".
Il a réaffirmé "la détermination du gouvernement pour œuvrer à la libération des huit autres otages français encore détenus au Sahel".

D'autres politiques, comme Nathalie Kosciusko-Morizet ou Jean-Luc Romero ont également salué la libération des 7 otages français enlevés en février dans le nord du Cameroun.

Remerciements de Paris aux autorités nigérianes et camerounaises

François Hollande a "remercié toutes les autorités qui ont contribué à cette bonne nouvelle pour les familles", assurant qu"avec la France, les autorités  du Nigeria, du Cameroun, ont permis à travers des contacts, d'obtenir la liberté pour cette famille". Il a exprimé sa "gratitude aux autorité nigérianes et du Cameroun". "Tout le monde a contribué à cette solution", a-t-il dit.

Rappelant que le ministre des Affaires étrangères était parti pour Yaoundé, François Hollande a souligné que cette famille dans quelques jours "reviendra en France".

Satisfaction à gauche comme à droite

Jean-François Copé - Le président de l'UMP exprime son "grand bonheur" à l'annonce de la libération de la famille Moulin-Fournier. Le soulagement est à la hauteur de l'angoisse suscitée par cet enlèvement particulièrement choquant car, parmi les 7 otages, il y avait 4 enfants. L'UMP remercie tous ceux qui se sont mobilisés pour obtenir cette libération --services de l'Etat et nations amies-- et exprime sa solidarité envers tous les otages français qui sont retenus ailleurs dans le monde. Leur libération est une cause nationale et une  exigence morale. La mobilisation du gouvernement qui a permis à la famille Moulin-Fournier de recouvrer la liberté". M. Copé a "une pensée particulière pour nos compatriotes toujours détenus au Mali et pour leurs familles".

Claude Bartolone
(PS) - Le président de l'Assemblée nationale: "C'est avec un immense soulagement que j'apprends la libération des otages (...). Au nom de la représentation nationale, je salue la détermination du président de la République qui, avec le concours et la coopération des autorités camerounaises et nigérianes, a permis cette issue heureuse".

Hervé Morin (UDI) député, ex-ministre de la Défense - "Je salue l'action du gouvernement qui a joué pleinement son rôle d'intermédiaire entre l'ensemble des pays africains concernés. Compte-tenu de l'intransigeance des terroristes, je souhaite rendre un hommage tout particulier à la diplomatie française qui a su engager et mener les discussions nécessaires avec intelligence et doigté vis-à-vis de pays souverains, dans le respect de leurs institutions. Demander pendant de longs mois les gestes qui ont permis d'obtenir cette libération est un travail de longue haleine que nous devons saluer".

L'Elysée a confirmé vendredi la libération de la famille Moulin-Fournier, deux mois après sa capture au Cameroun par la secte islamiste Boko Haram. Les trois adultes et les quatre enfants sont "sains et saufs".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Afrique Cameroun François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants