2 min de lecture Madagascar

Français lynché à Madagascar : Sébastien fréquentait des gens à la "mauvaise réputation"

Sébastien Judalet, l'un des trois hommes victime d'un lynchage collectif à Madagascar jeudi, avait un comportement suspect selon l'hôtelier qui l'a hébergé durant son séjour.

Sébastien Judalet a été victime d'un lynchage à Madagascar jeudi 3 octobre 2013
Sébastien Judalet a été victime d'un lynchage à Madagascar jeudi 3 octobre 2013 Crédit : Facebook (DR)
Thomas Prouteau et La rédaction numérique de RTL

Soupçonné de trafic d'organes et de tourisme sexuel par une foule hystérique rassemblée à Nosy Be, au nord de Madagascar, Sébastien Judalet a été lynché et brûlé jeudi, avec un autre homme franco-italien, Roberto Gianfala. Une troisième victime a subi le même sort quelques heures plus tard, un Malgache appelé Zaidou.

Je le trouvais bizarre

Joël Ho-Shing Lone
Partager la citation

Sébastien Judalet était sur l'île depuis le 15 septembre, d'après Joël Ho-Shing Lone, le patron de l'hôtel Robinson où résidait le touriste. D'après l'hôtelier, cet homme de 38 ans avait un comportement plutôt étrange. "Je le trouvais bizarre", explique-t-il à RTL.

Un habitué de Madagascar

Quelques jours après son installation, il se serait plaint d'un cambriolage une première fois. Puis une deuxième. Dans les deux cas, les malfaiteurs ne lui auraient rien volé, mais Sébastien Judalet affirme qu'il se sent menacé. "J'ai peur de mourir" aurait-il confié à l'hôtelier, qui raconte que ce touriste fréquentait des gens à la "mauvaise réputation", notamment un Malgache connu pour ses arnaques aux touristes, le dénommé Zaidou.

La rédaction vous recommande

Chauffeur de bus pour la RATP à Paris, Sébastien Judalet appréciait particulièrement Madagascar, comme en témoignait son passeport. Cette fois-ci, le Français comptait rester deux mois, muni d'un visa de tourisme de 60 jours. Cette longue durée semble suspecte car peu compatible avec son poste en région parisienne. Intrigué, Joël Ho-Shing Lone n'arrivera jamais à obtenir plus de détails, ni sur les supposées "menaces" dont le défunt touriste aurait fait l'objet, ni sur les raisons de son voyage de longue durée.

Pour l'heure, rien n'indique sa culpabilité

À lire aussi
Les incendies en Afrique sont le résultat de l'agriculture sur brûlis incendie
Des incendies ravagent aussi l'Afrique et ils sont pires qu'en Amazonie

Les trois hommes lynchés en public étaient accusés par la foule de trafic d'organes, de pédophilie et du meurtre d'un jeune enfant de 8 ans prénommé Chaino. Ce dernier a été retrouvé jeudi sans ses organes génitaux et sans sa langue, mais la gendarmerie nationale n'a pas encore établi les circonstances du décès, noyade ou meurtre, et l'enfant a été inhumé rapidement sans autopsie. Son corps avait séjourné longtemps dans l'eau quand il a été découvert, ce qui pourrait expliquer ses mutilations.
 
A ce stade de l'enquête, rien n'étaye la possibilité d'un trafic d'organes ni son but : médical, pratiques locales de sorcellerie, ou simple fantasme collectif. Quatorze personnes ont d'ores et déjà été arrêtées, alors que d'importantes forces de l'ordre ont été déployées samedi en vue de procéder à des interpellations supplémentaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Madagascar Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants