1 min de lecture États-Unis

Facebook : des faux comptes russes ont tenté d'influencer la présidentielle américaine

Au terme d'une enquête, le réseau social a identifié 470 faux comptes russes ayant acheté de la publicité politiquement orientée entre 2015 et 2017.

Vladimir Poutine et Donald Trump se sont rencontré pour la première fois au G20 à Hambourg, le 7 juillet 2017
Vladimir Poutine et Donald Trump se sont rencontré pour la première fois au G20 à Hambourg, le 7 juillet 2017 Crédit : Evan Vucci/AP/SIPA
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

Nouvel épisode dans la série d'ingérences russes dans la campagne présidentielle américaine. Une enquête interne menée par Facebook montre que des centaines de faux comptes probablement opérés depuis la Russie ont été utilisés pour acheter des publicités afin de nourrir des tensions politiques aux États-Unis avant et après l'élection présidentielle de 2016.

Au total, 470 faux comptes ayant dépensé près de 100.000 dollars entre juin 2015 et mai 2017 ont été identifiés. Leur budget leur a permis d'acheter 3.000 annonces, destinées à mettre en avant de fausses informations ou à mener l'internaute à des pages contenant ce type de message. Le chef de la sécurité de Facebook, Alex Stamos, précise qu'aujourd'hui tous les comptes et pages constitués ont été fermés

Selon un autre responsable, l'entreprise cherche encore à déterminer "s'il y a eu un lien entre les efforts russes (pour influencer l'élection américaine) et les annonces achetées sur Facebook".

Le Kremlin n'a "jamais entendu parler de cela"

D'autres comptes ayant procédé à cette opération ont été identifiés comme des comptes pilotés depuis les États-Unis - d'après leur adresse IP - mais paramétrés en langue russe. Environ 50.000 dollars ont été déboursés par ces faux profils pour publier 2.200 annonces, toutes orientées politiquement. Facebook a cependant précisé que ces comptes américains n'ont pas enfreint la loi. Les conclusions de l'enquête seront partagées avec les autorités américaines. 

À lire aussi
L'immeuble du 16e arrondissement, à Paris, dont Jeffrey Epstein est le propriétaire. justice
Affaire Epstein : le parquet de Paris ouvre une enquête

De son côté, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov balaie les accusations d'ingérence. Selon lui, Moscou ne devrait pas être associé avec "ces histoires sur Facebook". "Nous n'avons jamais entendu parler de cela, nous ne savons rien à ce sujet et nous ne sommes absolument pas mêlés à ces affaires", a-t-il déclaré.

Pendant la campagne présidentielle française, une vingtaine de faux comptes russes pilotés par les services de renseignement russes ont également été démasqués. Ils étaient destinés à soutirer des informations confidentielles sur Emmanuel Macron, alors candidat à la présidence de la République.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Présidentielle américaine Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790012066
Facebook : des faux comptes russes ont tenté d'influencer la présidentielle américaine
Facebook : des faux comptes russes ont tenté d'influencer la présidentielle américaine
Au terme d'une enquête, le réseau social a identifié 470 faux comptes russes ayant acheté de la publicité politiquement orientée entre 2015 et 2017.
https://www.rtl.fr/actu/international/facebook-des-faux-comptes-russes-ont-tente-d-influencer-la-presidentielle-americaine-7790012066
2017-09-08 11:51:39
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UwvHKOY-Osqr7Uheh8ytPA/330v220-2/online/image/2017/0707/7789252828_vladimir-poutine-et-donald-trump-se-sont-rencontre-pour-la-premiere-fois-au-g20-a-hambourg-le-7-juillet-2017.jpg