1 min de lecture Bolivie

Avion de Morales : excuses de l'Espagne à la Bolivie

L'Espagne s'est excusée auprès de la Bolivie suite à l'interdiction temporaire de son espace aérien à l'avion du président bolivien Evo Morales.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'imbroglio diplomatique autour de l'avion du président bolivien Evo Morales a conduit la France puis lundi 15 juillet l'Espagne à présenter ses excuses à la Bolivie. L'avion était soupçonné de transporter Edward Snowden, l'ex-consultant du renseignement américain recherché pour espionnage par les Etats-Unis.

Le Mercosur a réclamé des excuses

"L'Espagne est profondément désolée des sentiments que cela a pu engendrer, nous présentons nos excuses", a indiqué l'ambassadeur d'Espagne à La Paz, Miguel Angel Vasquez dans une déclaration accompagnée d'une note écrite. Le 2 juillet, la France, l'Espagne, l'Italie et le Portugal avaient temporairement interdit leur espace aérien à l'avion d'Evo Morales, de retour de Moscou, soupçonnant qu'il transportait à son bord Edward Snowden.

Ce dernier a finalement demandé vendredi 13 juillet l'asile à la Russie, où il est réfugié dans un aéroport depuis trois semaines. Le Venezuela, la Bolivie et le Nicaragua avaient récemment proposé de l'accueillir.

La semaine dernière, les présidents du Mercosur (Argentine, Brésil, Uruguay et Venezuela) ont réclamé des excuses aux quatre pays concernés, en soutien à la Bolivie, actuellement en cours d'adhésion au Mercosur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bolivie Espagne Evo Morales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants