1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ex-espion russe empoisonné : Macron met en cause Moscou et annonce des mesures à venir
1 min de lecture

Ex-espion russe empoisonné : Macron met en cause Moscou et annonce des mesures à venir

Alors que Londres a annoncé plusieurs mesures de représailles à l'encontre du Kremlin, Paris a indiqué "partager le constat" de son allié britannique dans l'affaire de l'ex-espion russe.

Des policiers à Salisbury, ville où un ancien espion russe a été empoisonné
Des policiers à Salisbury, ville où un ancien espion russe a été empoisonné
Crédit : Adrian DENNIS / AFP
Eléanor Douet & AFP

Emmanuel Macron a indiqué jeudi 15 mars qu'il annoncerait "dans les prochains jours" les mesures qu'il compte prendre dans l'affaire de l'ex-espion russe empoisonné en Angleterre, pour laquelle "tout porte à croire" que la Russie en est "responsable" selon lui.

"Je condamne avec la plus grande fermeté cette attaque inacceptable", a déclaré le président au cours d'un déplacement en Indre-et-Loire. "Tout porte à croire que la responsabilité est attribuable à la Russie et en cela le travail mené par les services britanniques, partagé avec les services français, le confirme", a-t-il ajouté devant la presse.

"J'annoncerai dans les prochains jours les mesures que nous comptons prendre", a-t-il dit, en précisant qu'il en parlerait vendredi avec la chancelière allemande Angela Merkel qu'il recevra en fin de journée à l'Elysée. Il n'a pas indiqué si ces mesures allaient viser la Russie. 

La position de la partie britannique nous semble absolument irresponsable.

Le porte-parole du Kremelin

De son côté, le Kremlin a dénoncé la position "absolument irresponsable" de Londres après les sanctions annoncées par Theresa May, soulignant que la riposte russe répondrait "au mieux" aux intérêts de la Russie.

À écouter aussi

"La position de la partie britannique nous semble absolument irresponsable", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Les mesures de riposte "ne se feront naturellement pas attendre", a-t-il assuré. "La décision sera prise par le président (...) et il n'y aucun doute qu'il choisira la version qui répond au mieux aux intérêts de la Russie", a-t-il précisé.

Mercredi, Theresa May a notamment annoncé la suspension des contacts bilatéraux de haut niveau et l'expulsion de 23 diplomates russes, en représailles à l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripa et de sa fille sur le sol britannique. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/