2 min de lecture Eurovision

Eurovision 2017 : la candidate russe interdite d'entrer en Ukraine

Les services spéciaux ukrainiens (SBU) ont interdit pour trois ans l'entrée sur le territoire ukrainien à la candidate russe à l'Eurovision, dont la prochaine édition se tiendra le 13 mai à Kiev.

Eurovision 2017 : Ioulia Samoïlova représente la Russie
Eurovision 2017 : Ioulia Samoïlova représente la Russie Crédit : capture d'écran / youtube
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et AFP

De concours de musique à terrain de jeu diplomatique. L'Eurovision devient de plus ne plus le reflet des tensions entre les différents pays d'Europe. "Les services de sécurité de l'Ukraine ont interdit d'entrée Ioulia Samoïlova pour trois ans. La décision vient d'être prise", a déclaré par téléphone à l'AFP une porte-parole du SBU, Olena Gitlyanska.

L'Ukraine avait remporté le concours de chant l'année dernière grâce à Jamala. Une victoire qui avait provoqué l'ire de Vladimir Poutine. Son titre 1944 faisait directement référence aux agissements de la Russie en Crimée. Et c'est justement parce qu'elle a donné un concert en Crimée, théâtre de tensions entre l'Ukraine et la Russie, que la candidate russe se voit interdite d'entrée en Ukraine.

Moscou dénonce une décision "révoltante"

Ioulia Samoïlova, une jeune femme handicapée en fauteuil roulant, avait été sélectionnée il y a dix jours par la Russie pour interpréter à l'Eurovision une ballade romantique intitulée Une flamme brûle. Sans surprise, la décision de l'Ukraine a immédiatement été dénoncée par la Russie. 

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine, cité par l'agence Interfax, a ainsi dénoncé un "nouvel acte révoltant, cynique et inhumain des autorités de Kiev". Le chef de la commission des Affaires étrangères à la Douma (chambre basse du Parlement russe), Leonid Sloutsky, a pour sa part déclaré à la télévision russe que Moscou ferait appel aux hommes politiques occidentaux "pour demander à Kiev de revoir cette décision discriminatoire". 

À lire aussi
La chanteuse israélienne Netta Barzilai, a remporté l'Eurovision 2018 avec son tube "Toy", inspiré par l'esprit de la campagne #MeToo eurovision
Eurovision 2019 : Tel-Aviv désignée ville hôte, l’organisation attend des "garanties"

Organisatrice de l'événement, l'Union européenne de radio-télévision (UER) s'est dite "très déçue" par la décision de Kiev qui "va à l'encontre de l'esprit du concours". "Nous continuerons le dialogue avec les autorités ukrainiennes avec comme objectif d'arriver à ce que tous les artistes puissent se produire lors du 62e concours de l'Eurovision à Kiev", a ajouté l'UER. 

La 62e édition de l'Eurovision se déroulera le 13 mai à Kiev. La France sera représentée par Alma. Elle y interprétera Requiem, une chanson dans laquelle elle évoque un amour immortel. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Eurovision Russie Crise ukrainienne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants