1 min de lecture Euromillions

Euromillions : des gagnants donnent 3 millions pour l'indépendance de l'Écosse

Un couple d’Écossais a décidé de donner une partie de la cagnotte remportée à l'Euro millions pour la lutte en faveur de l'indépendance de l'Ecosse.

Colin et Chris Weir, gagnants écossais d'Euro Millions, le 15 juillet 2011.
Colin et Chris Weir, gagnants écossais d'Euro Millions, le 15 juillet 2011. Crédit : AFP PHOTO/ WATTIE CHEUNG
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un couple d’Écossais, Colin et Chris Weir, avaient remporté 161 millions de livres (185 millions d'euros) en 2011 à l'Euro Millions. Ils ont décidé d'en consacrer une partie, 2,5 millions de livres (3 millions d'euros) à Yes Scotland, qui milite pour l'indépendance de l'Ecosse au référendum de septembre.

Les indépendantistes ont indiqué ce dimanche 11 mai dans un communiqué que que Colin et Chris Weir, partisans du parti national écossais (SNP), avaient chacun donné 1,25 million de livres à la campagne du oui à l'indépendance, depuis le 1er avril 2013.

Ils avaient déjà donné un million de livres aux partisans de l'indépendance en 2012.

Les gagnants partisans de l'indépendance de l'Écosse

"En tant que partisans depuis toujours de l'indépendance, il aurait été étrange que nous ne soutenions pas la campagne du oui. C'est donc ce que nous avons fait, ni plus, ni moins", avaient expliqué les deux gagnants début mai dans une lettre ouverte publiée dans des journaux écossais.

À lire aussi
Ticket d'Euromillions (photo d'illustration) française des jeux
Euromillions : les résultats du tirage du mardi 5 novembre

Dans son communiqué détaillant ses comptes de campagne, Yes Scotland a indiqué avoir reçu plus de trois millions de dons l'année dernière. Plus de 11.000 donateurs ont chacun offert jusqu'à 7.500 livres, soit un total de 473.000 livres (579.000 euros), ont détaillé les responsables de la campagne. A cela s'ajoute 2.678 millions de livres (3.279 millions d'euros) donnés par sept généreux donateurs fortunés. Le camp du non baptisé "Better Together" a raillé le fait que la campagne du oui soit financée à 80% par un seul couple de donateurs.

Selon les derniers sondages compilés et analysés par le Financial Times sur les intentions de vote au référendum d'autodétermination du 18 septembre, l'écart se resserre entre le camp du 'non' (47%) et le camp du 'oui' (38%) avec 15% d'indécis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euromillions Ecosse Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants