1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Fusillade dans une boite gay à Orlando : un nouveau bilan fait état de 50 morts et 53 blessés
3 min de lecture

VIDÉO - Fusillade dans une boite gay à Orlando : un nouveau bilan fait état de 50 morts et 53 blessés

Un tireur a ouvert le feu dans une discothèque à Orlando (Floride) avant de s’enfermer avec des otages samedi 11 juin. Le FBI a ouvert une enquête pour "acte de terrorisme", en précisant que le suspect pourrait avoir "un penchant" pour le terrorisme islamiste.

La police a établi un périmètre de sécurité autour du club où s'est produit une fusillade mortelle le 12 juin 2016.
La police a établi un périmètre de sécurité autour du club où s'est produit une fusillade mortelle le 12 juin 2016.
Crédit : Phelan M. Ebenhack/AP/SIPA
Geoffroy Lang & AFP

Une fusillade a fait de nombreuses victimes dans la nuit du 11 au 12 juin à Orlando dans un night-club gay d'Orlando, dans le sud des Etats-Unis, selon la police qui a annoncé le décès de l'auteur des coups de feu. Cette attaque a fait au moins 50 morts et 53 blessés a indiqué la police d'Orlando. La situation est encore confuse mais les forces de police et les témoins s’accordent sur le fait qu’au moins un tireur a fait irruption vers 2h dans un club gay, le Pulse, avant d’ouvrir le feu sur la foule dans la nuit du 11 au 12 juin à Orlando (Floride).

La police américaine a annoncé que "plusieurs" personnes avaient été tuées quand les troupes d'élite du SWAT sont entrées dans la discothèque pour secourir des personnes retenues en otages dans un night club d'Orlando.  "Cela a tourné en prise d'otage", a déclaré le chef de la police John Mina lors d'un point de presse.

Un "penchant" pour le terrorisme islamiste

Le FBI a ouvert une enquête pour "acte de terrorisme", en précisant que le suspect pourrait avoir "un penchant" pour le terrorisme islamiste. "Nous avons des suggestions (laissant penser) que cet individu pourrait avoir des sympathies pour cette idéologie particulière mais nous ne pouvons pas l'affirmer catégoriquement", a expliqué Ron Harper, agent spécial du FBI. 

Il s'agirait, selon plusieurs médias américains, d'Omar Mateen, un citoyen américain d'origine afghane né en 1986, qui vivait à environ 200 kilomètres au sud-est d'Orlando, dans la ville de Port Saint Lucie et dont le casier judiciaire était vierge. 

Au moins 50 morts et 53 blessés

À lire aussi

Plusieurs heures après les faits, le bilan est encore indécis. La maire de la ville a annoncé pas moins de 50 morts et 53 personnes blessées. Un premier bilan faisait état d'une vingtaine de morts et 42 blessés. Plus plusieurs centaines de personnes étaient présentes à l’intérieur du nightclub lorsque la fusillade a éclaté. Sur sa page Facebook, la discothèque qui se présente sur son site web comme "le bar gay le plus chaud d'Orlando" a immédiatement posté un message demandant à ses clients d’évacuer les lieux "et de continuer de courir". Un individu qui était présent à l’intérieur du Pulse au moment de la fusillade affirme avoir entendu "crier", que "des personnes étaient mortes", avant de s’échapper.

Je n'ai vu aucun des tireurs. J'ai juste vu des corps tomber.

Un témoin de la fusillade, interrogé sur CNN

Sur CNN, un témoin présent au début de la fusillade a expliqué avoir d'abord cru qu'il s'agissait de la musique avant de comprendre que c'était des tirs. "Je n'ai vu aucun des tireurs. J'ai juste vu des corps tomber. J'étais au bar pour commander un verre, je suis tombé, j'ai rampé pour sortir. Les gens essayaient de sortir par derrière. Quand je suis arrivé dans la rue, il y avait du monde, du sang partout", a confié Christopher Hanson.

C'est la deuxième fois en trois jours que la ville d'Orlando est le théâtre d'une fusillade. C'est là que vendredi 10 juin, une jeune chanteuse américaine, Christina Grimmie, ancienne candidate de l'émission "The Voice", a été abattue alors qu'elle signait des autographes à l'issue d'un concert au Plaza Live, situé à moins de cinq kilomètres du Pulse. Les violences par armes à feu sont quasi quotidiennes aux Etats-Unis. Depuis le début de l'année, il y a déjà eu plus de 5.800 morts par armes à feu dans le pays et plus de 23.000 incidents impliquant des armes à feu d'après le site Gunviolencearchive.org

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/