2 min de lecture Impôts

États-Unis : une feuille d'impôts de Donald Trump rendue publique

La chaîne de télévision MSNBC a publié les deux pages principales de la déclaration du couple Trump de 2005.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
États-Unis : une feuille d'impôts de Donald Trump rendue publique Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

C'est un événement qui mis les réseaux sociaux en ébullition, car depuis sa déclaration de candidature Donald Trump refuse catégoriquement de dire combien il paye d’impôts. C'est un sujet intéressant, car c'est un milliardaire qui a eu beaucoup de succès dans les affaires - il le répète assez souvent. Depuis plus de quarante ans - Nixon avait subi un redressement fiscal -, tous les candidats publient leurs avis d’imposition, au nom de la transparence. Concernant Hillary Clinton, par exemple, on connaissait au cent près toutes ses déclarations fiscales depuis 1977.

Donald Trump avait refusé. C'était un point de crispation dans la campagne. La seule information dont on disposait, c'était qu’il avait bénéficié de déductions fiscales importantes il y a une vingtaine d'années après des revers de fortune. Et donc cela alimentait les spéculations, les fantasmes. Est-ce qu'il payait des impôts ? Est-ce qu'avec les techniques d'optimisation d'avocats fiscalistes habiles, il parvenait à échapper à l'impôt fédéral, ou même à toucher de l'argent de l’administration fiscale ?

Qu'avait-il à cacher ? Des liens douteux avec des pays étrangers ? Ces dernières heures encore, la presse américaine s'interrogeait sur la vente d'une résidence avec une plus-value spectaculaire au milliardaire russe Dimitri Rybolovlev, le propriétaire de l'AS Monaco. Pourquoi avait-il surpayé une villa en la rachetant à Trump ? Et Trump avait-il bénéficié de largesses de la Deutsche Bank pour du blanchiment d'argent russe ?

Mais qui est donc à l'origine de cette fuite ?

Un coin de voile a été levé mardi 14 mars sur les revenus de Donald Trump, avec la publication par un média d'une partie de la feuille d'impôts 2005 du milliardaire. Il y a peut-être eu des choses étranges avant ou après. Mais pour cette année 2005, on apprend seulement qu'il a payé un peu plus de 38 millions de dollars d’impôt fédéral, après avoir touché environ 150 millions de revenus net. Cela fait un taux d’imposition d’un peu moins de 25%, dont bénéficie normalement un couple qui touche 400.000 euros par an.

À lire aussi
affaire Khashoggi
Affaire Khashoggi : Washington accuse le prince héritier saoudien d'avoir "validé" l'assassinat

Ses opposants soulignent qu’il n'aurait payé presque rien, avec un taux plus faible que celui des classes moyennes, s’il n’avait été frappé par une clause qu’il veut supprimer dans une réforme fiscale qui va profiter aux plus riches. Pour résumer, rien de franchement scandaleux. Mais comme le document a été envoyé dans la boîte aux lettres d’un journaliste, on peut se demander qui a intérêt à le faire fuiter.

Un spécialiste reconnu n’exclut pas que ce soit Trump lui-même ! Car cette révélation détourne l’attention de gros sujets bien plus embarrassants pour lui : les liens suspects avec la Russie et la polémique sur le plan pour l’assurance santé avec lequel 24 millions d’Américains vont perdre leur couverture maladie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts Donald Trump Amérique du Nord
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants