2 min de lecture États-Unis

États-Unis : une ex-conseillère de Trump accuse le président américain de racisme

Licenciée en janvier dernier de son poste à la tête du "Bureau des Relations publiques", Omarosa Manigault Newman était l'une des seules personnalités noires à haut poste sous l'administration Trump.

Omarosa Manigault, star de télé-réalité, a été conseillère de Donald Trump avant d'être virée de la Maison Blanche
Omarosa Manigault, star de télé-réalité, a été conseillère de Donald Trump avant d'être virée de la Maison Blanche Crédit : AFP / DREW ANGERER
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

Un nouveau scandale frappe Donald Trump. Omarosa Manigault Newman, ancienne conseillère du président américain et licenciée en janvier dernier, a diffusé dimanche 12 août l'enregistrement de son licenciement par John Kelly et accuse notamment Donald Trump de racisme.

En enregistrant son entretien avec le secrétaire général de la Maison Blanche, cette ex-conseillère de Donald Trump a violé le protocole de sécurité. La rencontre avait en effet lieu dans la "Situation Room", la salle de gestion de crise, où aucun appareil électronique n'est autorisé. Mais Omarosa Manigault Newman assume. "Je me suis protégée car c’est une Maison Blanche dans laquelle tout le monde ment", a-t-elle déclaré à la chaîne américaine NBC.

Au moment de l'enregistrement en 2017, Omarosa Manigault Newman est alors chargée du "Bureau des relations publiques". Elle est convoquée par John Kelly, qui l'emmène dans la salle de crise. Selon l’ex-conseillère, une voix qui serait celle du chef de cabinet invoque des "problèmes d’intégrité importants" pour justifier son licenciement. "Ils me conduisent dans la salle de crise, les portes sont verrouillées, ils me disent que je ne peux pas en partir et ils commencent à me menacer, à me faire peur, à me contraindre", a-t-elle raconté.

Insulte raciale

Cette ancienne candidate de The Apprentice, l'émission de télé-réalité de Donald Trump, s'apprête à sortir un livre sur son expérience auprès du locataire de la Maison Blanche ce mardi 14 août. Elle y accuse le président américain d'être "vraiment raciste" et d'avoir proféré des "insultes raciales" plusieurs fois au cours de son émission.

À lire aussi
Des pigeons coiffés comme des cow-boy faits divers
États-Unis : des pigeons coiffés de chapeaux de cow-boy repérés à Las Vegas


Pour justifier sa décision de rendre public l'enregistrement, Omarosa Manigault Newman dit avoir voulu se "protéger" des informations "mensongères" qui ont circulé sur son éviction de la Maison Blanche en janvier. "Le président ment au peuple américain, [la porte-parole] Sarah Sanders se tient devant le pays et ment tous les jours. Il faut se protéger tout seul sinon tu risques de recevoir 17 coups de couteau dans le dos", a-t-elle poursuivi sur NBC. Avant d'admettre : "avec du recul, je dirais que j'ai été complice de la tromperie de la Maison-Blanche vis-à-vis de la nation".

Cette ancienne employée a été un actif soutien de Donald Trump pendant l'élection présidentielle américaine. L'ayant côtoyé plusieurs années au cours de ses différentes émissions, elle a plaidé la cause du milliardaire auprès de la communauté afro-américaine, et est ensuite devenue l'une des rares personnalités noires à un poste élevé sous l'administration Trump.

"Une ex-employée mécontente"

La charge contre Donald Trump va plus loin. Selon Omarosa Manigault Newman, il "souffre de déclin sur le plan mental", "il lui est difficile de traiter des informations complexes" et "il n'est pas impliqué dans certaines des décisions les plus importantes pour le pays".

Face à cela, la présidence a vivement réagi. "L’idée même qu’un membre du personnel puisse faire entrer un appareil d’enregistrement dans la salle de crise témoigne d’un mépris flagrant pour notre sécurité nationale", a affirmé Sarah Sanders dans un communiqué. "Et se vanter à la télévision nationale prouve le manque de caractère et d’intégrité de cette ex-employée mécontente".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Licenciement Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants