1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : une disparition d'enfant résolue 37 ans après
2 min de lecture

États-Unis : une disparition d'enfant résolue 37 ans après

REPLAY - La justice américaine vient de désigner un coupable dans l'affaire de l'enlèvement et du meurtre du petit Etan Patz en 1979.

Le petit Etan à la une du "New York Post", le 25 mai 2012
Le petit Etan à la une du "New York Post", le 25 mai 2012
Crédit : SIPA
États-Unis : une disparition d'enfant résolue 37 ans après
03:05
États-Unis : une disparition d'enfant résolue 37 ans après
03:09
Philippe Corbé & Loïc Farge

C'était le matin du 25 mai 1979. Le petit Etan Patz, 6 ans, a quitté l’appartement de ses parents, ici à Manhattan, pour aller prendre son bus scolaire, tout près, à deux pâtés de maison. Quand sa mère ne l’a pas vu rentrer l’après-midi, elle s’est inquiétée. Etan n’était jamais arrivé à l’école ce matin-là. Il n’avait même jamais pris le bus. Très vite, la photo du petit garçon a été affichée dans tout New York, et au-delà, à la une des journaux et à la télévision.

Pour la première fois, le visage d’un enfant disparu a été imprimé sur les packs de lait, au cas où un témoin se manifesterait. Tous les Américains connaissaient son visage. Sa disparition a traumatisé des dizaines de millions de parents qui se sont imaginés dans la même situation : perdre la trace de leur enfant de 6 ans.

Mais malgré cette mobilisation, rien. Il y a bien eu des pistes, des suspects, mais de rien de tangible, aucune trace. Comme si Etan n’avait jamais existé. Les parents ont continué à vivre dans le même appartement, dans le même quartier de Soho. Depuis longtemps ils ont perdu tout espoir de retrouver leur fils vivant. Mais ils voulaient savoir qui leur avait enlevé Etan. Mardi 14 février, un homme a été condamné pour kidnapping et meurtre.

Le corps du petit Etan Patz n'a jamais été retrouvé
Le corps du petit Etan Patz n'a jamais été retrouvé
Crédit : SIPA

Pedro Hernandez avait 18 ans en 1979. Il travaillait comme vendeur dans une supérette du quartier. C’est son beau-frère qui l’a dénoncé il y a cinq ans. Hernandez a reconnu avoir piégé le petit Etan en lui proposant un soda, l’avoir agressé dans la cave de la boutique, mais affirme l’avoir abandonné, dans un sac plastique près des poubelles, mais vivant. Il nie l’avoir tué, il nie l’avoir agressé sexuellement.

À écouter aussi

D'ailleurs rien ne prouve que Etan est mort. Son corps n’a jamais été retrouvé. Aucune preuve ne vient accabler Hernandez. Son ancienne femme est venue témoigner pour dire qu’il lui avait avoué avoir tué un "jeune". Elle pensait que c’était un jeune homme. Mais elle a ensuite retrouvé dans son placard une image du petit Etan, l’image du poster affiché partout aux États-Unis.

Malgré tout, l'homme a été condamné. Ses avocats ont pourtant tenté d’expliquer qu’il souffrait de troubles de la personnalité, qu’il faisait difficilement la différence entre la réalité et les fantasmes. Ces arguments ont convaincu au moins un juré lors d’un premier procès, il y a deux ans. Après dix-huit jours de délibéré, ce juré n’en démordait pas : il ne voulait pas admettre que Hernandez était coupable. Impossible donc d’arriver à un verdict.

Il a fallu organiser un nouveau procès, avec neuf journées de délibérations. Le jury, encore divisé dans un premier temps, a fini par se mettre d’accord, sur la culpabilité d’Hernandez, trente-sept ans après la disparition d’Etan. Pedro Hernandez connaîtra sa peine le 28 février. Il risque 25 ans de prison. Ses avocats font appel.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/