1 min de lecture États-Unis

États-Unis : une adolescente poursuivie pour avoir menacé son collège avec des emojis

Cette élève américaine de 12 ans avait posté, en décembre dernier, un message destiné à son école contenant des smileys représentant un pistolet, un couteau et une bombe.

Des jeunes filles consultant leurs portables (illustration)
Des jeunes filles consultant leurs portables (illustration) Crédit : AFP / Archives, Olivier Morin
Emeline Le Naour

Aux États-Unis, le choix malheureux d'emojis peut rapidement devenir une affaire sérieuse. Et c'est une adolescente de 12 ans qui l'a appris à ses dépens. Cette Américaine est poursuivie pour avoir menacé son école dans un message truffé d'émoticônes qu'elle a publié sur Instagram en décembre comme le relate le Washington Post. Dans son post, l'adolescente s'est servie de smileys représentant un pistolet, un couteau et une bombe mais s'est gardée d'utiliser son propre compte sur le réseau social en publiant le tout depuis le compte d'un autre élève. 

La mère de la jeune fille, qui a reconnu rapidement les faits, a pris la défense de son enfant en expliquant que cette dernière avait été harcelée au sein de son école, mais la menace n'a pas été jugée "crédible",  selon un porte-parole des établissements du comté de Fairfax, en Virginie. La police américaine, très tatillonne concernant les publications menaçantes est déjà intervenue sur d'autres affaires similaires. 

Des motifs semblables de poursuites qui se mulitplient

Les jurés d'un tribunal new-yorkais ont statué dernièrement sur le degré de dangerosité d'un emoji représentant un policier accolé à celui d'une arme. Tyler Schnoebelen, un linguiste interrogé par le journal américain explique que "l'attrait de la nouveauté crée une véritable effervescence chez les utilisateurs d'Emoji". "La quasi-totalité de ces cas ont émergé au cours des deux dernières années, poursuit le spécialiste, et ces affaires se heurtent à un vide juridique." Un avocat également sollicité par le Washington Post estime quant à lui que "plus les gens utiliseront leurs téléphones portables et posteront sur Internet, plus les emojis deviendront des preuves." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Amérique du Nord Instagram
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants