1 min de lecture Hollywood

États-Unis : un puissant producteur d'Hollywood accusé de harcèlement sexuel

Selon le "New York Times", Harvey Weinstein aurait pendant des années fait vivre un cauchemar à de jeunes actrices désireuses de voir leur carrière décoller.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
États-Unis : un puissant producteur d'Hollywood accusé de harcèlement sexuel Crédit Image : AFP / Yann COATSALIOU | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

Harvey Weinstein est l'un des hommes les plus puissants de l'industrie du cinéma. Il annonce sa mise en retrait après des révélations du New York Times sur son comportement indécent avec des jeunes femmes, et notamment des actrices. Vous connaissez la caricature du producteur qui distribue les rôles aux starlettes qui acceptent de coucher avec lui ? Et bien c'est un peu cela. Parmi les films produits ou distribués par ce magnat d'Hollywood, citons Sexe, mensonges et vidéo, Le Patient anglais, Will Hunting, Scream, Le Seigneur des Anneaux, Chicago, Kill Bill, The Artist, The Aviator, Inglorious Basterd ou Le discours d’un roi. Weinstein est le spécialiste des Oscars. C'est un nabab, un homme très puissant, qui a largement financé les démocrates, et notamment Barack Obama. Il profitait de son pouvoir avec les femmes.

Il est notamment question de harcèlement. Le New York Times évoque, entre autres, le cas de l'actrice Ashley Judd. Il y a vingt ans, elle débutait. Elle espérait obtenir des rôles. Et qui sait, un Oscar. Il l'invite à un petit-déjeuner de travail à son hôtel. En fait, on l'envoie dans la chambre de Weinstein. Il est en robe de chambre et demande à la jeune femme si elle ne veut pas lui faire un massage ou le regarder prendre sa douche nu.

Il y a plusieurs histoires comme cela, sur trois décennies. Apparemment tout le monde le savait à Hollywood, mais ça n'avait jamais été publié, en raison de l'influence et de la puissance de Weinstein. Jeudi 5 octobre, il a été obligé de reconnaître avoir eu un comportement inapproprié, c'est pour cela qu'il se met est retrait.

Mais il est quand même furieux que cela sorte aujourd'hui. Il menace de poursuivre le New York Times et demande 50 millions de dollars de dommages et intérêts. Le journal affirme que huit femmes ont signé des accord à l'amiable pour acheter leur silence, payées entre 80.000 et 150.000 dollars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hollywood Cinéma Harcèlement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants