1 min de lecture États-Unis

États-Unis : un détenu innocenté relâché après 33 ans passés en prison

Keith Harward avait été condamné par erreur en 1982 pour un meurtre et un viol. Il a été libéré jeudi 7 avril.

Le couloir d'une prison (illustration)
Le couloir d'une prison (illustration) Crédit : RICHARD BOUHET / AFP
Nicolas Ledain et AFP

Il n'a jamais cessé de clamer son innocence et après 33 ans passés en prison pour un crime qu'il n'a pas commis, Keith Harward a enfin été entendu jeudi 7 avril. Cet ancien marin âgé aujourd'hui de 59 ans a été relâché immédiatement après l'annonce de la décision de la Cour suprême de Virginie.

En 1982, à 26 ans, Keith Harward avait été accusé d'avoir tué un homme avec un pied-de-biche dans la ville de Newport News et d'avoir violé la femme de sa victime. Faute d'ADN exploitable, il avait été reconnu coupable par une comparaison entre une trace de morsure et son fichier dentaire et condamné à la réclusion à perpétuité. Pourtant à l'époque, la femme abusée sexuellement avait décrit un homme blanc rasé comme étant l'agresseur, alors que Keith était moustachu. De nouvelles analyses commandées par la justice en 2015 viennent d'expliquer cette incohérence puisqu'elles ont prouvé que l'ADN prélevé sur la scène de crime était celui d'un autre homme, un marin décédé dans une prison de l'Ohio en 2006.

Libération immédiate et compensation financière

La Cour suprême de Virginie a donc annulé le jugement rendu en 1982, elle a aussi demandé la libération immédiate et l'effacement du casier judiciaire de Keith Harward ainsi que son retrait de la liste des personnes reconnues coupables d'agressions sexuelles. Il devrait aussi recevoir une compensation financière versée par l'État. Le désormais ancien détenu a le droit de reprendre sa vie dont il a raté trois décennies. Selon le Daily Press, durant ces années passées en détention, les deux parents de Keith Harward sont décédés et il n'a pas été autorisé à assister aux funérailles.

À lire aussi
Donald Trump et Kim Jong-Un, à Hanoï, le 27 février 2019 international
Trump annule les sanctions contre Pyongyang parce qu'il "apprécie" Kim Jong Un

En 2015, les États-Unis ont reconnu l'innocence de 149 personnes injustement condamnées, un nombre record qui représente toutefois une "goutte d'eau" dans un océan de dizaines de milliers d'erreurs judiciaires, selon un rapport publié en février par l'école de droit de l'université du Michigan. Ces 149 déclarations d'innocence concernent des condamnés qui ont été emprisonnés sans raison durant 14 ans et demi en moyenne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Prisonnier Prisons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782732152
États-Unis : un détenu innocenté relâché après 33 ans passés en prison
États-Unis : un détenu innocenté relâché après 33 ans passés en prison
Keith Harward avait été condamné par erreur en 1982 pour un meurtre et un viol. Il a été libéré jeudi 7 avril.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-un-detenu-innocente-a-ete-relache-apres-33-ans-passes-en-prison-7782732152
2016-04-08 04:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/F7-kO1201CrDaFpBtIkRyQ/330v220-2/online/image/2016/0224/7782045149_le-couloir-d-une-prison-illustration.jpg