1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : un ancien élu démocrate condamné à de la prison pour des sextos
2 min de lecture

États-Unis : un ancien élu démocrate condamné à de la prison pour des sextos

L'ex-congressman démocrate Anthony Weiner, un temps favori pour la mairie de New York, a été condamné à 21 mois de prison pour "sexting" sur mineure.

L'ancien parlementaire américain Anthony Weiner a été condamnée pour des sextos
L'ancien parlementaire américain Anthony Weiner a été condamnée pour des sextos
Crédit : AFP / TIMOTHY A. CLARY
États-Unis : un ancien élu démocrate condamné à de la prison pour des sextos
03:06
Philippe Corbé & Loïc Farge

C'est un fait divers sordide : un obsédé sexuel récidiviste qui envoie des photos de son entrejambe à des femmes qu'il ne connait que par Internet. Mais cette histoire va bien au-delà. Car c'est peut-être à cause de cela que Hillary Clinton a perdu l'élection et que Donald Trump est président. Le personnage principal s'appelle Anthony Weiner ("Weiner", cela veut aussi dire saucisse, et en argot c'est aussi comme cela qu'on désigne le sexe masculin). Il a perdu sa carrière, sa femme et sa réputation pour une histoire de... "weiner".

Il était marié jusqu'à récemment avec Huma Abedin qui était la principale collaboratrice de Hillary Clinton. Cela allait au-delà du travail. C'était sa deuxième fille en quelque sorte, son bras droit, sa complice. Il y a six ans, son mari - il était alors élu au Congrès - a dû démissionner parce qu'il avait envoyé des photos dénudées à des femmes sur Internet. Y compris des photos où on voyait son "weiner". Il démissionne. Dans la grande tradition de la politique américaine, sa femme s'affiche publiquement pour montrer qu'elle lui pardonne, qu'elle lui donne une deuxième chance. Et le voilà parti en 2013 à la conquête de la mairie de New York. Car il est d'ici. Il est même plus caricaturalement new-yorkais que Trump, c'est dire !

Il tombe à nouveau. Nouvelle histoire de photos. Sa carrière politique s'effondre. Mais pendant ce temps-là, son épouse accompagne Clinton, et on l'imagine déjà directrice de cabinet de la première femme présidente. Tout de même, des proches de Clinton lui disent que ce Wiener risque de lui attirer des ennuis. Mais la candidate ne veut pas se séparer de son bras droit, et elle ne peut lui demander de quitter son mari.

Il y a un an, Anthony Weiner retombe dans ses travers pervers. Nouvelle histoire avec une jeune fille mineure. La police saisit un ordinateur dans le cadre de l’affaire, elle cherche des photos. Mais elle tombe sur des e-mails échangés avec Clinton. Vous vous souvenez-vous que Trump et les républicains accusaient la candidate démocrate d'avoir utilisé une boîte e-mail privée et d'avoir mis en danger des secrets d'État.

À lire aussi

Tout cela a conduit le FBI, à dix jours de l'élection, à rouvrir l'affaire des e-mails de Clinton, à cause de cet ordinateur de Weiner. Confusion, malaise. Trump est ravi. Clinton et de nombreux démocrates sont convaincus que c'est cela qui a fait basculer les quelques centaines de milliers de voix qui lui ont coûté l'élection. On ne le saura jamais.

Anthony Weiner a été condamné lundi 25 septembre à 21 mois de prison. La peine a été assortie d'une période de trois ans de liberté conditionnelle.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/