1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : Trump accusé d'avoir exigé l'arrêt d'une enquête du FBI
2 min de lecture

États-Unis : Trump accusé d'avoir exigé l'arrêt d'une enquête du FBI

Selon le "New York Times", Donald Trump aurait demandé à l'ancien chef du FBI de "laisser tomber" son enquête sur Michael Flynn.

Donald Trump dans le Bureau ovale de la Maison blanche le 24 mars 2017
Donald Trump dans le Bureau ovale de la Maison blanche le 24 mars 2017
Crédit : Evan Vucci/AP/SIPA
Philippe Corbé : Trump accusé d'avoir exigé l'arrêt d'une enquête du FBI
03:04
États-Unis : Trump accusé d'avoir exigé l'arrêt d'une enquête du FBI
03:09
Félix Roudaut & AFP

Sale temps sur la Maison Blanche, dont l'hôte croule sous les accusations. Après l'article retentissant du Washington Post, mardi 16 mai, qui soupçonne Donald Trump d'avoir divulgué aux Russes des informations hautement classifiées, c'est au tour du New York Times (en anglais) de publier un article tonitruant. Selon le quotidien américain, le président aurait demandé à James Comey, le chef du FBI limogé par ses soins la semaine dernière, de "laisser tomber" une enquête sur l'ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn. Les journalistes s'appuient sur un mémo confidentiel de James Comey.

Michael Flynn "est un gars bien. J'espère que vous pouvez laisser tomber (cette enquête)", aurait lancé Donald Trump à James Comey lors d'un entretien dans le Bureau ovale, le 14 février. Une telle requête venant du président représenterait une interférence directe dans une enquête en cours et une possible obstruction à la justice

Forcé de démissionner le 13 février pour avoir omis de révéler des contacts répétés avec l'ambassadeur russe aux États-Unis l'an dernier, Michael Flynn est également sous le coup d'une enquête du Pentagone concernant des paiements de la part d'entreprises liées au gouvernement russe

Démenti de la Maison Blanche

Selon le New York Times, l'ancien patron du FBI avait pris pour habitude de rédiger des mémos sur ses conversations avec Donald Trump en raison de ce qu'il percevait comme des "tentatives déplacées du président d'influencer une enquête en cours". La Maison Blanche a aussitôt réagi, affirmant dans un communiqué que "le président n'a jamais demandé à James Comey ou à qui que ce soit de clore une enquête, y compris une enquête impliquant le général Flynn".

À lire aussi

L'exécutif rappelle également que le directeur intérimaire du FBI, Andrew McCabe, a assuré qu'il n'y avait pas eu d'interférence dans les enquêtes du FBI, lors d'une audition au Sénat la semaine dernière. Les notes d'un agent du FBI sont généralement considérées devant un tribunal comme des preuves crédibles de la teneur d'une conversation.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/