1 min de lecture Agression sexuelle

États-Unis : scandale sexuel autour du comité olympique américain

Le patron du comité olympique américain Scott Blackmun a démissionné sous la pression. Il aurait couvert pendant des années des agressions sexuelles d'un médecin sur des gymnastes, dont certaines étaient mineures.

Un Air d'Amérique
États-Unis : scandale sexuel autour du comité olympique américain
Crédit Média : Philippe Corbé Crédit Image : MAXX WOLFSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Scott Blackmun, le patron du puissant comité olympique américain démissionne sous la pression après un scandale sexuel. Mais ce n’est pas lui l’auteur des crimes sexuels. Tout le monde lui reconnait des qualités : il a obtenu les jeux de 2028 à Los Angeles. 

Officiellement, il quitte son poste pour raisons de santé, mais depuis plusieurs semaines des sénateurs appelaient à sa démission à cause de l’un des plus grands scandales de l’histoire du sport américain, qui fait l’objet de trois enquêtes du Congrès.

L’un des sports olympiques les plus suivis aux États-Unis, c’est la gymnastique. Pendant les jeux de Rio, une nouvelle fois, ce sont les gymnastes, encore adolescentes, qui ont réuni le plus d’audience. Plus encore que le nageur Michael Phelps. 

Mais depuis on a appris que pendant des décennies, le médecin de l’équipe s’est livré à des abus sexuels sur les gymnastes, la plupart encore mineures. Plus de 260 femmes l’ont accusé, dont plusieurs championnes olympiques. Il y a déjà eu plusieurs procès, et il a été condamné à des peines entre 140 et 360 années de prison

Tout cela remonte jusqu’à Scott Blackmun, le président du comité olympique américain, parce qu’en 2015 il a appris que des gymnastes étaient peut-être victimes d’abus sexuels de ce médecin. Mais il n’a rien fait. Le scandale n’a été révélé qu’un an plus tard, seulement après l’enquête de journalistes d’un quotidien local. Au moins 40 jeunes filles ont été abusées pendant cette période.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés