2 min de lecture Amérique du Nord

États-Unis : quand Michelle Obama rencontre Parker, sa plus jeune fan

L'adorable cliché montrant une fillette de 2 ans subjuguée par un tableau de Michelle Obama est remonté jusqu'à l'ancienne First Lady, qui a décidé de rencontrer la petite Parker Curry.

Un Air d'Amérique
États-Unis : quand Michelle Obama rencontre Parker, sa plus jeune fan
Crédit Média : Philippe Corbé Crédit Image : AFP / Archives, Saul Loeb

Vous avez peut-être vu sur les réseaux sociaux une image à la fois drôle et touchante, postée le week-end dernier sur Facebook par le visiteur d'un musée de Washington - celui où a été accroché, il y a quelques semaines, deux portraits de Barack et Michelle Obama (l'ancien couple présidentiel a choisi deux artistes noirs qui sont sortis du style classique habituel).

On y voit Parker, une fillette de 2 ans, noire, plantée devant le portrait beaucoup plus grand qu'elle, les yeux en l'air, bouche bée, visiblement fascinée par cette image d'une femme noire dans cette galerie où ne sont accrochées que des portraits de présidents et de premières dames de couleur blanche.

La petite fille ne savait pas vraiment qui était cette dame. Mais selon sa maman, ce qui la frappait, c'était la couleur de sa peau, la même que la sienne. Elle a même dit : "C'est une reine !"

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet

Cette image fait écho au discours de Michelle Obama, lorsque le tableau a été dévoilé au public le mois dernier.

Elle disait justement qu'elle espérait que ce portrait puisse inspirer des jeunes femmes de couleur qui, dans les années qui viennent, visiteront ce musée et pourront voir accrochée cette image de quelqu'un qui leur ressemble au mur de cette grande institution américaine.

Révélateur de la trace que laissent les Obama

Michelle Obama a retrouvé la maman de Parker. Elle a souhaité rencontrer la petite fille. Elle lui a dit qu'elle était jolie, intelligente et qu'elle était heureuse de la rencontrer. Elle a même posté sur les réseaux sociaux une vidéo où on les voit danser toutes les deux sur une chanson de Taylor Swift.

Un journaliste a ensuite demandé à Parker si elle voulait être présidente ou première dame un jour. Elle a répondu "présidente".

C'est révélateur de la trace que laissent les Obama. Il est de bon ton, en France, de dénigrer les huit ans d'Obama au pouvoir, en expliquant qu'il était faible, indécis, arrogant, et que finalement l'élection de Donald Trump était une réaction à cet échec. L'histoire jugera.

Certes les Obama n'ont pas réussi à apaiser les tensions raciales. Et c'est certain que le message de Trump "Make America Great Again" ("Rendre à l'Amérique sa grandeur") a été compris par un certain nombre d'électeurs comme "Make America White Again" ("Rendre à l'Amérique sa blancheur").

Mais c’est oublier que Obama, à la fin de son mandat, était largement plus populaire que Trump au moment de son élection. Et Michelle Obama encore bien plus. Elle est extrêmement appréciée, même par ceux qui n'ont pas voté pour son mari.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés