1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : pourquoi le prix des voitures de location s'envole
3 min de lecture

États-Unis : pourquoi le prix des voitures de location s'envole

Les Américains sont confrontés à un effet surprenant de la reprise économique. Les prix des voitures de location ont atteint des sommets, jusqu'à 700 dollars par jour pour un SUV.

La devanture d'un loueur de voitures (illustration)
La devanture d'un loueur de voitures (illustration)
Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
États-Unis : le prix des voitures de location s'envole
03:45
Lionel Gendron - édité par Nicolas Barreiro

Effet inattendu de la reprise économique, qui s’amorce aux États-Unis, et pas forcément le plus sympathique. Le prix des voitures de location s’envole ces dernières semaines.  Jusqu’à 700 dollars par jour. Un phénomène qui pourrait s’étendre à d’autres pays.

J’ai expérimenté cette hausse il y a 10 jours lorsque j’étais en Floride pour le décollage de Thomas Pesquet et trois autres astronautes. J’ai remarqué que la location était plus chère que d’habitude. Et pourtant j’étais passé par un loueur considéré comme étant bon marché. Il y a deux jours, j’ai voulu louer une voiture pour motifs personnels cette fois : le premier prix était à 230 $ par jour. Avec les taxes et les assurances, ça monte à 300 dollars, soit 250 euros par jour. Et encore, c'était dans un État de l’Ouest qualifié de rural, où les prix sont beaucoup moins chers qu’à New York. 

Le même jour, je tombe sur un article du Washington Post qui éclaire ma lanterne. L’article débutait ainsi : les consommateurs fulminent face à l’augmentation des prix des voitures de location. Pourquoi les prix grimpent-ils ainsi ? Parce que les agences n'ont plus assez de voitures en stock.

Le parc automobile des agences de location a fondu

Comment expliquer cette hausse ? Les Américains se ruent-ils vers le marché de la location ? C’est une partie de l’explication, mais pas la plus importante. Effectivement, avec la levée progressive des restrictions, de plus en plus d’Américains pensent à organiser des vacances. C’est un fait. 

À écouter aussi

Mais surtout le parc automobile des agences de location a fondu ces derniers mois. 
Pandémie oblige, les Américains ne bougeaient pratiquement plus de chez eux, les voyages d’affaires réduits à la portion congrue. Du coup, les Hertz, et autres  Sixt ou Enterprise se sont retrouvés avec des parkings remplis de voitures inutilisées. Les principaux loueurs de voitures ont vendu en tout 770.000 voitures sur le marché de l’occasion, pour  compenser les pertes et se refaire une trésorerie. 

Les acteurs du secteur n’auraient pas eu le choix car a peu bénéficié d’aides, contrairement au secteur aérien. Ce qui est rare est cher, voilà qui explique les augmentations de prix. Le magazine Forbes a noté qu’en Arizona il fallait débourser au minimum 700 dollars par jour pour un SUV. Ce n’est pas un petit modèle, mais quand même. Et on assiste à des files d’attente de plusieurs heures dans des points de location car les loueurs n’arrivent plus à honorer toutes les commandes.

Vers un scénario identique en Europe ?

En voyant la nouvelle demande des consommateurs, les loueurs de voitures essaieraient de reconstituer un peu leur flotte. Mais c’est compliqué, car parallèlement, il y a actuellement une pénurie des semi-conducteurs, ces petites pièces indispensables pour faire le lien entre les circuits électroniques. Donc, on construit moins d’automobiles. Les entreprises de location ne devraient pas avoir reconstitué leurs stocks antérieurs avant 2022.

Une étude de la banque Barclays note que le prix a doublé pour cet été dans des villes comme Denver ou San Diego. Les grands loueurs ne communiquent pas pour l’instant, mais la stratégie est mondiale. Il est donc fort possible que ce qui se passe actuellement aux États-Unis se passe également en Europe et en France. Dans le doute, mieux vaut ne pas trop attendre si vous avez décidé de louer une voiture pour vos vacances.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/