1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle américaine 2016 : "Pour l'instant, Hillary Clinton est favorite dans son camp", dit une politologue
3 min de lecture

Présidentielle américaine 2016 : "Pour l'instant, Hillary Clinton est favorite dans son camp", dit une politologue

REPLAY - La démocrate Hillary Clinton a annoncé sur internet qu'elle retenterait de devenir la première femme à diriger les États-Unis. Le décryptage de Leah Pisar, ancienne conseillère de Bill Clinton.

Hillary Clinton le 23 mars 2015
Hillary Clinton le 23 mars 2015
Crédit : AFP
États-Unis : "Pour l'instant, Hillary Clinton est favorite dans son camp", dit une politologue
04:33
Yves Calvi & Loïc Farge

Hillary Clinton, 67 ans, repart à l'assaut de la Maison Blanche. L'ancienne première dame avait déjà été candidate aux primaires démocrates en 2008, qui ont vu la victoire de Barack Obama. Depuis quand prépare-t-elle cette candidature ? "Depuis 2008, ou 1992, ou peut-être avant", répond la politologue Leah Pisar, pour qui c'est un rêve qu'elle "nourrit depuis très longtemps, et que son mari nourrit avec elle". Pour elle, ce n'est que la "continuation de toute sa carrière". 

Si elle aura des adversaires démocrates lors des primaires en vue de 2016, "Hillary Clinton a l'avantage d'être la plus connue et la première à se déclarer", explique Leah Pisar. "Elle fait en sorte de dominer le terrain (...) Tout se jouera vraiment au second tour face à son vrai adversaire républicain", insiste-t-elle.

Expérience hors normes

Celle qui fut conseillère de Bill Clinton l'assure. "Il y a toujours des surprises en politique, mais pour l'instant Hillary Clinton est absolument favorite dans son camp, parce qu'elle a vraiment des atouts imbattables". Elle a une expérience hors normes.

"Elle a fait toutes les campagnes de son mari, elle a été Première dame pendant huit ans. Elle a été sénateur de l'État de New-York deux fois. Elle a fait la campagne de 2008. Elle a été secrétaire d'État de Barack Obama. Donc, tout ça lui fait un CV absolument détonnant et elle sait lever de l'argent mieux que quiconque, et ça aussi c'est très important dans le système politique américain", explique-t-elle.

Elle beaucoup plus populaire qu'elle ne l'était à la même époque avant l'élection de 2008

Leah Pisar, politologue
À lire aussi

Est-ce que l'angle d'attaque n'est justement de dire : finalement, elle est en place depuis quinze ans et avec Hillary Clinton, il n'y a pas de changement ? "Il y a du changement mais il y a surtout de l'expérience, et sa carte est là", répond Leah Pisar. "On vit dans un monde où on a besoin d'expérience", ajoute-t-elle.

Vu de France, on a l'impression que Hillary Clinton n'est pas populaire aujourd'hui. "C'est une vieille perception", lance Leah Pisar, pour qui elle est "beaucoup plus populaire qu'elle ne l'était à la même époque avant l'élection de 2008".

"Elle a fait du bon travail. Elle a fait encore plus de choses, ayant été secrétaire d'État. Elle a vraiment tiré les leçons de 2008. On apprend beaucoup dans la défaite. Donc elle a appris, elle s'est un peu adoucie. Elle a, à sa façon, fait campagne. Elle a écrit un autre livre. Je pense qu'elle passe plutôt bien", poursuit la politologue.

Bill, son meilleur atout

Une femme après un noir, est-ce que ça ne fait pas un peu beaucoup pour les électeurs traditionalistes du Midwest américain ? "Les électeurs pour qui cela pose problème ne voteraient pas démocrate de toute manière. Ce n'est pas son public. Je pense, en tant que femme évidemment, et en tant que démocrate, que l'Amérique est prête à élire une femme présidente, surtout si elle est compétence, et c'est le cas", veut-elle se convaincre.

Et Bill Clinton ans tout ça ? "Il aura un rôle, c'est le meilleur atout. Il sait faire campagne, il a son charisme, il est adoré, il est très très populaire. Donc, on a l'équipe Bill, et ne pas oublier leur fille Chelsea qui est de plus en plus populaire, de plus en plus visible et qui jouera elle aussi un rôle".

Les Clinton, une dynastie ? Pas tout à fait, nuance Leah Pisar. "Je vous décris une famille qui déborde de talents. Sans oublier le petit bébé et là, elle joue aussi, c'est peut-être paradoxal, le rôle de la grand-mère qui veut assurer un avenir à sa petite-fille et à tous les enfants de l'âge de sa petite-fille qui ont peut-être moins de privilèges. Elle trouve que tous les enfants devraient avoir les mêmes opportunités dans la vie. C'est un joli message".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/