1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : l'auteur de la fusillade s'est suicidé car il était cerné par la police
1 min de lecture

États-Unis : l'auteur de la fusillade s'est suicidé car il était cerné par la police

Le tueur de La Fayette est retourné dans le cinéma pour se donner la mort lorsqu'il a réalisé qu'il était cerné par les autorités.

La police stationnant devant le cinéma où s'est déroulé la fusillade à La Fayette en Louisiane, le 23 juillet 2015.
La police stationnant devant le cinéma où s'est déroulé la fusillade à La Fayette en Louisiane, le 23 juillet 2015.
Crédit : Stacy Revere / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'homme qui a tué deux personnes jeudi soir dans un cinéma en Louisiane, dans le sud des États-Unis, est un marginal de 59 ans, identifié comme John Russel Houser, s'est suicidé quand il s'est aperçu qu'il était cerné par la police, a indiqué vendredi le chef de la police de la ville de Lafayette.

"Il paraît certain qu'il avait l'intention de tirer et de prendre la fuite, mais comme la réponse des forces de l'ordre a été très rapide, il a dû retourner à l'intérieur du cinéma et c'est là qu'il s'est suicidé par balle", a déclaré Jim Craft, le chef de la police lors d'une conférence de presse.

Une centaine de personnes interrogées

Le tueur a tiré 13 coups avec une "arme de poing", tuant deux femmes blanches, âgées de 21 et 33 ans. Parmi les neuf blessés, deux sont sortis de l'hôpital mais un reste "dans un état grave", a-t-il précisé. La police a en outre découvert "des perruques et des lunettes" dans la chambre d'hôtel où il résidait à Lafayette, ville dans laquelle il se trouvait depuis début juillet.

Il habitait auparavant dans l'Alabama (sud). "Il ne travaillait avec personne ou n'était lié à personne", a précisé le chef de la police municipale, qui a salué "l'arrivée rapide des forces de l'ordre (qui) a empêché d'autres décès". "Nous sommes dans un cinéma. Pourquoi est-il venu là ? Nous ne savons pas. C'est une sorte de sans-domicile fixe", a affirmé de son côté le chef de la police de Louisiane, Michael Edmonson, à la même conférence de presse, ajoutant qu'environ une centaine de personnes avaient été interrogées.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/