1 min de lecture Diplomatie

États-Unis : faut-il retirer le bouton nucléaire à Donald Trump ?

Des sénateurs américains, inquiets d'une guerre nucléaire avec la Corée du Nord, cherchent à savoir si un éventuel ordre de Donald Trump de déclencher le feu nucléaire pouvait être stoppé.

Un Air d'Amérique
États-Unis : faut-il retirer le bouton nucléaire à Donald Trump ?
Crédit Média : Philippe Corbé Crédit Image : AFP / ERIK DE CASTRO

Retirer le bouton nucléaire à Trump ? Pour la première fois depuis plus de quarante ans, c'est-à-dire depuis la Guerre Froide, la commission des Affaires étrangères du Sénat a mis cette question à son ordre du jour, mardi 14 novembre.

Le président américain (comme le président français, d'ailleurs) est suivi, partout où il va, par un attaché militaire qui porte une valise permettant de donner l'ordre de lancer une bombe nucléaire. Ni le ministre de la Défense, ni l'attaché militaire, ni les opérateurs du centre de coordination, ne peuvent empêcher l'ordre du président quand il est donné. C'est une procédure qui a été mise en place en 1946, sous la présidence Truman, qui a lancé les bombes nucléaires à Hiroshima et Nagasaki en 1945.

Les sénateurs évoquent une remise en cause de cette procédure. Mais attention, ce n'est pas une attaque de la gauche contre Trump. Ce débat a été convoqué par le président de cette commission. C'est un sénateur républicain : Bob Corker. Son nom a été évoqué comme possible vice-président de Trump, puis secrétaire d'État en charge des Affaires étrangères. Donc ce n'est pas un opposant de la première heure à Trump qui soulève cette question.

Mais les premiers mois de sa présidence l'inquiètent. Il a même dit récemment que Donald Trump mettait les États-Unis "sur le chemin de la troisième guerre mondiale". Alors est-ce que le président américain serait dans l'obligation de consulter le ministre de la Défense ? Ou bien le Congrès ?

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés