2 min de lecture Économie

États-Unis : Donald Trump promet une réforme fiscale "historique"

REPLAY - ÉDITO - Dans son discours devant le Congrès américain, Donald Trump a réaffirmé le principe d'un protectionnisme fiscal. Ce serait une première mondiale.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
États-Unis : Donald Trump promet une réforme fiscale "historique" Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Mercredi 1er mars, Donald Trump a réaffirmé devant le Congrès les principes de ce qu'il appelle une "réforme fiscale historique". C'est une sorte d'une sorte de protectionnisme fiscal, avec un système qui, s'il est vraiment mis en oeuvre, serait en effet une première mondiale. Il s'agirait de taxer les importations non pas pour le consommateur, mais pour les entreprises, de façon à orienter leurs achats vers le "made in America".

Une voiture, par exemple, est faite à 75% de pièces achetées par le constructeur. Toutes les pièces achetées à l'étranger seraient taxées, et pas celles qui proviendraient des États-Unis. Il y a en réalité deux techniques différentes, et Trump n'a pas indiqué laquelle avait sa préférence. Ce serait soit une taxe à la frontière, soit un traitement comptable spécifique pour les importations, qui les rendraient beaucoup plus coûteuses pour l'entreprise. Avec, de façon symétrique, un traitement comptable au contraire très favorable pour les exportations.

Mauvais pour le pouvoir d'achat des Américains

Les prix des produits importés augmenteraient sensiblement. Et ils sont nombreux, puisque les États-Unis ont un déficit commercial de 500 milliards par an. Les chaînes de supermarché comme Walmart (le "Carrefour américain"), qui a fondé son développement sur les importations massives en provenance de Chine, verrait ses prix exploser, ou bien sa rentabilité se détériorer.

Tous les importateurs seraient en difficulté.
On peut en déduire que ce serait mauvais pour le pouvoir d'achat des Américains, à cause de la hausse des prix, mais meilleur pour l'emploi, grâce aux relocalisations - au moins pour l'emploi industriel. Ce système serait une puissante incitation à la démondialisation. Les entreprises sont archi-divisées. Vous imaginez bien que pour la grande distribution, c'est la catastrophe. En revanche, Boeing et General Electric, qui exportent bien davantage qu'ils n'achètent à l'étranger, figurent parmi les supporteurs de la réforme.

Ce système serait une puissante incitation à la démondialisation

François Lenglet
Partager la citation
À lire aussi
De la viande de boeuf dans une boucherie (illustration) sécurité alimentaire
Nice : 850 kilos de viande avariée saisis sur un marché, une tonne de denrées périssables détruite

Reste que ce système n'est probablement pas compatible avec les règles du commerce international. Cela contreviendrait aux principes de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), dont les États-Unis sont membres depuis sa création, en 1995. Les règles prévoient un traitement équitable pour les partenaires étrangers. Mais Trump s'en contre-fiche.

Un rapport confidentiel, révélé par le Financial Times, montre que la nouvelle administration est bien décidée à rompre avec l'OMC si ses intérêts étaient malmenés. Une telle rupture signerait la mort de l'OMC, qui est déjà très affaiblie ; et avec elle, de toutes les règles du commerce mondial, péniblement élaborées depuis la guerre.

Plus grosse amnistie fiscale de tous les temps

Donald Trump a également annoncé des baisses d'impôts pour les ménages, qui seraient plusieurs millions à ne plus acquitter l'impôt sur le revenu, et pour les entreprises, avec la plus grosse amnistie fiscale de tous les temps.

Les multinationales américaines ont, en effet, accumulé des centaines de milliards de dollars de profit dans les paradis fiscaux (peut-être des milliers de milliards, disent certains), pour éviter l'impôt sur les bénéfices américain, qui est l'un des plus élevés de l'OCDE, avec la France. Apple, le constructeur de l'iPhone, disposerait ainsi de 200 milliards de dollars dormants.

Donald Trump devrait leur proposer de payer une taxe forfaitaire d'une dizaine de pour-cents s'ils acceptent de rapatrier l'argent sur le sol américain, pour l'investir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787470516
États-Unis : Donald Trump promet une réforme fiscale "historique"
États-Unis : Donald Trump promet une réforme fiscale "historique"
REPLAY - ÉDITO - Dans son discours devant le Congrès américain, Donald Trump a réaffirmé le principe d'un protectionnisme fiscal. Ce serait une première mondiale.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-donald-trump-promet-une-reforme-fiscale-historique-7787470516
2017-03-01 08:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IxnQCN3uWWS09BWppcvp3Q/330v220-2/online/image/2017/0207/7787111307_donald-trump-en-floride-le-6-fevrier-2017.jpg