1 min de lecture États-Unis

États-Unis : des nourrissons parmi les enfants séparés de leurs parents migrants

Donald Trump maintient le cap de sa politique migratoire malgré les critiques. Les enfants séparés de leurs familles sont placés dans des centres d'hébergement dédiés. L'ONU a qualifié la pratique "d'inhumaine".

Une fillette séparée de sa maman à la frontière mexicaine le 12 juin
Une fillette séparée de sa maman à la frontière mexicaine le 12 juin Crédit : JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
Journaliste

Donald Trump persiste et signe sur l'immigration. Depuis le mois de mai, son administration suit une politique de "tolérance zéro", ainsi 2.342 enfants et jeunes migrants ont été séparés de leur famille.

Les plus jeunes sont ainsi placés dans des centres d'hébergement pour enfants en bas-âge, a appris Associated Press. Ces établissements se trouvent au Texas, à Combes, Raymondville et Brownsville. Un quatrième centre va ouvrir à Houston, avec une capacité d’accueil de 240 enfants.

Les avocats et les soignants qui ont visité le centre de la vallée du Rio Grande décrivent des salles de jeux avec de jeunes enfants en larmes.

L'ONU juge la pratique " "inadmissible". Le Mexique s'est exprimé également en la qualifiant de "cruelle et inhumaine". L'administration s'en défend. Steven Wagner, du Département de la Santé, explique que les centres d'hébergement sont spécialement équipés pour prendre soin des jeunes enfant, avec notamment du personnel compétent.

Des nourrissons séparés de leurs parents

Avec cette politique de "tolérance zéro", l'agence fédérale en charge des enfants migrants est débordée par les arrivées d'enfants. Ces derniers sont plus jeunes que les adolescents qui traversent habituellement seuls la frontière mexicaine. Certains enfants séparés de leurs parents ne sont encore que des nourrissons. 

À lire aussi
Le président américain, Donald Trump. États-Unis
Oscars 2020 : Trump dénonce la victoire du film sud-coréen Parasite

Après avoir visité les centres d'hébergement, des docteurs et des avocats précisent que les équipements sont propres et sûrs. Mais les enfants qui n'ont pas idée d'où se trouvent leurs parents, sont hystériques et pleurent.

"Les centres ne sont pas le problème, explique Marsha Griffin, pédiatre qui en a visité beaucoup, c'est séparer les enfants de leurs parents le problème".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Immigration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants