1 min de lecture Syrie

État islamique : le chef de guerre "Omar le Tchétchène" n'est pas mort

Contrairement à ce qu'indiquait le pentagone, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) affirme que le terroriste n'a été que "grièvement blessé" à la suite d'un raid aérien de la coalition.

Omar al-Shishani, un des responsables de l'EI, aurait été tué par les forces de la coalition.
Omar al-Shishani, un des responsables de l'EI, aurait été tué par les forces de la coalition. Crédit : AP/SIPA
Nicolas Ledain et AFP

Les autorités militaires américaines ont peut-être annoncé un peu trop rapidement la mort d'Omar al-Shishani mardi 8 mars. Une source anonyme du pentagone avait alors indiqué que cette figure de l'État islamique avait été "probablement tuée" à la suite d'un raid aérien mené par les États-Unis. Des avions et des drones avaient bombardé un convoi à proximité d'un ancien fief de Daech repris par les forces syriennes libres qui collaborent avec la coalition.

Si celui que l'on surnomme "le Tchéchène" se trouvait a priori à bord des véhicules touchés, il aurait survécu selon des informations de l'OSDH. Contrairement aux États-Unis, l'Observatoire dispose d'un large réseau de sources à travers la Syrie, et même à Raqqa, bastion de Daech. "Le convoi de jihadistes a bien été visé par les avions de la coalition, tuant ses gardes de corps, mais lui a été grièvement blessé. Il n'est pas mort. Il a été transporté de la province de Hassaké à un hôpital de la province de Raqqa où il a reçu les soins d'un médecin jihadiste d'origine européenne", a affirmé Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

Tarkhan Tayumurazovich Batirashvili dit Omar al-Shishani apparaît souvent sur les vidéos et photos de propagande de l'État islamique. Ce natif de Géorgie est une des figures de l'organisation terroriste, il a notamment occupé des hautes fonctions dans son organigramme, comme celle de ministre de la Guerre. Il fait partie des cibles de l'administration américaine en Syrie, qui offrait même 5 millions de dollars de récompense en échange d'informations fiables pouvant mener jusqu'à lui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Daesh États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants