1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. État islamique : l'otage John Cantlie, figure de la propagande terroriste
1 min de lecture

État islamique : l'otage John Cantlie, figure de la propagande terroriste

PORTRAIT - John Cantlie, journaliste britannique de 43 ans, a été capturé en novembre 2012 par l'État islamique. Il est la figure de proue des reportages de propagande des terroristes en Syrie.

L'otage britannique John Cantlie dans une vidéo de l'État islamique. (archives)
L'otage britannique John Cantlie dans une vidéo de l'État islamique. (archives)
Crédit : AFP / COURTESY OF THE CANTLIE FAMILY
James Abbott
James Abbott

John Cantlie n'est pas un otage comme les autres. Photographe et reporter de guerre, le Britannique de 43 ans a été capturé par l'État islamique le 22 novembre 2012 avec James Foley, décapité en août 2014.

Au lieu de le laisser dans une geôle, les islamistes ont décidé d'exploiter ses capacités professionnelles pour réaliser des films de propagande à leur profit. Depuis septembre 2014, il doit ainsi jouer le rôle de "journaliste" au compte des terroristes, et réaliser des reportages au cœur des terres du "Califat". 

Sa huitième vidéo a été publiée lundi 9 février. Il y rencontre des jihadistes francophones, et fait visiter Halep (Syrie) en accusant les Américains et Bachar Al-Assad de détruire des immeubles où vivent des civils. Apparaissant en relative bonne santé, ses documents montrent des jihadistes qui pêchent et boivent le thé, disant qu'ils veulent simplement "vivre tranquillement".

Le journaliste britannique John Cantlie, otage de l'État Islamique
Le journaliste britannique John Cantlie, otage de l'État Islamique
Crédit : Capture d'écran

John Cantlie utilise toutes les techniques de reportage moderne. Ton journalistique, images en haute définition, bandeau avec une police moderne à l'écran, montage travaillé... Les reportages sont des copies conformes des techniques utilisées dans les médias traditionnels.

À lire aussi

Il avait déjà été enlevé en juillet 2012 par "l'Armée syrienne libre", puis libéré. Mais il a voulu immédiatement retourner sur le terrain pour faire son travail. Dans sa dernière vidéo de 12 minutes, il annonce que c'est ce sera la dernière de la série. Son futur proche est ainsi toujours aussi incertain.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/